«Jidariat» : Doukkane règle la focale sur l’abandon

«Jidariat» : Doukkane règle la focale sur l’abandon
Source : Telquel.ma
28/04/2016 10:00

Exposition. Avec Jidariat, le photographe Abderrahmane Doukkane nous donne à voir une immersion dark dans les méandres des fermes abandonnées.

Des murs noircis de dessins et écrits intimes sur l’amour, un poème torturé de Nizar Kabbani et un corps presque nu en flammes, autant d’éléments qui animent les compositions du jeune photographe Abderrahmane Doukkane, qui expose Jidariat jusqu’au 7 mai à la ThinkArt Gallery, à Casablanca. On y découvre trois séries avec lesquelles le photographe défriche la mémoire des fermes (et de leurs murs) abandonnées à Bouskoura, en écho à sa propre expérience. “Je suis lié aux fermes. Jeune, je vivais dans une ferme à Azbane [à côté de Casablanca, ndlr], on a été contraint de céder la terre pour rien puis de s’installer en ville. J’avais l’impression d’avoir été délogé et, depuis, ça me travaille”, nous confie l’artiste.

The dark side of…


Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale