A Dakar, Simon Njami sauve sa biennale avec « un tournevis et un marteau »

A Dakar, Simon Njami sauve sa biennale avec « un tournevis et un marteau »
Source : Lemonde.fr
03/05/2016 11:30

Entretien avec le commissaire de Dak’Art 2016, qui revient sur la préparation rocambolesque de la 12e biennale de Dakar.

Il a beau être interrompu toutes les dix minutes par de nouvelles – et légitimes – doléances, Simon Njami reste zen. Le commissaire de la douzième édition de la Biennale Dak’Art, qui doit ouvrir ses portes le 3 mai, aurait pourtant toutes les raisons de s’arracher les cheveux. Du manque d’outils et de bras pour monter les expositions aux erreurs commises dans les réservations des billets d’avion des invités, l’état d’avancement de l’exposition centrale « Réenchantement », organisée pour la première fois dans l’ancien Palais de justice de Dakar, était tel, lundi 2 mai, qu’on peinait à imaginer son inauguration le lendemain par le président Macky Sall. Par ailleurs, mardi matin, à deux heures de la réunion officielle lors de laquelle les membres du jury devaient décerner les prix de la Biennale, seules 40 % des œuvres étaient accrochées. Entretien.

Vous aviez demandé des gages pour assumer cette année le commissariat de Dak’Art. Pourtant, la pagaille de cette année n’est guère différente des éditions précédentes, non ?

Je savais que c’était un challenge. J’ai obtenu cet espace, la Cour de justice, qui était une condition sine qua non. Je voulais casser avec la routine et disposer d’un vrai espace contemporain. Ce lieu, qui était fermé depuis vingt ans, existe soudain dans toutes les têtes, au point que l’administration se pose la question d’en faire un musée d’art contemporain. C’est ici qu’avait eu lieu le volet « art contemporain » du premier Festival des arts nègres de 1966. J’avais aussi souhaité que le catalogue se fasse sous mon contrôle total. Quand j’ai pris le commissariat, il était tard, en vérité. Il ne fallait pas s’attendre à des miracles, le temps était court. En être là dans un temps record, c’est plutôt pas mal. Je préfère le confort à la course, mais j’ai sprinté sur bien des continents et bien des projets. ...


Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale