Les technologies pour en finir avec les débris spatiaux

Les technologies pour en finir avec les débris spatiaux
Source : Sciencesetavenir.fr
13/09/2017 09:01

Des millions de débris spatiaux entourent notre planète, causant parfois des collisions désastreuses avec d'autres objets en orbite. Des technologies ambitieuses et novatrices voient le jour pour s'en débarrasser.

A cause de l'activité humaine dans l'espace, les alentours de la Terre sont emplis de déchets. Qu'il s'agisse d'étages de fusées, de matériel ou de satellites artificiels qui ne sont plus en service, ce sont des dizaines de milliers de débris de plus de 10 cm qui entourent la planète. En ajoutant les débris supérieurs à 1 mm, le chiffre augmente à en faire tourner la tête : 150 millions de débris, environ 7.000 tonnes, soit le poids de la tour Eiffel.

Des mesures théoriques mais des risques réels

Que faire de tout ça ? En théorie, il existe des mesures pour éviter ce phénomène d'agglomération de déchets en orbite autour de la Terre (voir "Le grand ménage spatial va commencer", Sciences et Avenir n°845 - juillet 2017). En pratique, il y a toujours environ 150 millions de débris spatiaux de plus d'1 mm en orbite, dont des satellites qui ne sont plus utilisés. La crainte d'un scénario à la Gravity n'est alors pas tout à fait fantaisiste, surtout qu'à chaque incident, le nombre de débris augmente. En 1996, un satellite français a été heurté par un débris de fusée, française aussi. En 2007, la Chine a testé un missile anti-satellite sur un ancien satellite météorologique. Résultat : 3.000 débris de plus. Deux ans plus tard, la collision entre un satellite Russe désactivé et un satellite de télécommunications américain en a rajouté 2000. Et ce ne sont que les débris traçables, c'est à dire ceux qui mesurent plus de 10 cm.

Les initiatives ne manquent pas

Les agences spatiales sont conscientes du problème - la NASA a mis en place ses "bonnes pratiques" en 1995 - et développent des programmes en conséquence. Elle développe actuellement un système d'adhésif surpuissant inspiré des pattes des geckos. Si ce n'est pas sa seule application, l'agence spatiale américaine entend utiliser cette technologie pour attraper les débris. Du côté de l'agence spatiale européenne, dans le cadre du programme Clean Space, c'est plutôt sur une technologie de filet ou de bras robotique que l'accent est mis. ...


Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale