Peut-on critiquer l’écrivain algérien Kamel Daoud?

Peut-on critiquer l’écrivain algérien Kamel Daoud?
Source : Lemonde.fr International
01/03/2016 14:30

Parce qu’une tribune collective de spécialistes du monde musulman lui a reproché son islamophobie, l’écrivain algérien a décidé de se retirer du journalisme. Attaque indigne ou légitime controverse ?

Pascal Bruckner, qui défend Kamel Daoud, regrette qu’un collectif d’historiens et de sociologues, dans une tribune publiée dans Le Monde du 12 février l’accuse, à propos de sa lecture des événements de Cologne – les agressions sexuelles du 31 décembre 2015 –, de véhiculer des « clichés islamophobes ». Selon lui, Il s’agit d’imposer le silence à ceux des intellectuels ou religieux musulmans, hommes ou femmes, qui osent critiquer leur propre confession, dénoncer l’intégrisme, en appeler à une réforme théologique, à l’égalité entre les sexes.

Jocelyne Dakhlia défend au contraire l’idée que le problème n’est pas dans la culture, ou dans la religion, et doit être cherché ailleurs. Le problème du texte sur les fantasmes de Cologne, explique-t-elle, c’est que les « réfugiés » et les « immigrés » sont d’emblée et globalement assimilés à des violeurs en puissance du fait de leur culture religion, les musulmans de Cologne sont assimilés aux islamistes d’Alger, avant de conclure que « ce n’est pas en s’enferrant ou en s’enfermant dans l’idée réitérée d’un choc des cultures que l’on va trouver l’apaisement et restaurer plus de concorde sociale et politique ». ...


Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale