Le cinéma égyptien pein à retrouver sa grandeur passée

Le cinéma égyptien pein à retrouver sa grandeur passée
Source : Lemonde.fr
04/03/2016 13:30

Troisième producteur mondial de films au monde dans les années 1950-1970, l’Egypte piétine aujourd’hui avec une poignée de productions annuelles.

L’affiche de la cinquième édition du Luxor African Film Festival, qui se déroule en Egypte du 17 au 23 mars, est éloquente. Le couple d’acteurs formé par Omar Sharif et Faten Hamama, tous deux disparus en 2015, y figurent comme une réminiscence d’un âge d’or du cinéma populaire égyptien des années 1950-1970. Troisième producteur mondial de films au monde à cette époque, l’Egypte piétine aujourd’hui avec une poignée de productions annuelles.

Le désengagement de l’Etat, qui a abandonné la subvention du secteur aux pays européens ou du Golfe, a favorisé un monopole des mastodontes de la production nationale. Et la censure de plus en plus invasive, notamment sur la politique, la religion et les mœurs, n’est pas étrangère à ce déclin. ...

 


Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale