Le souffle politique de la Biennale de Marrakech

Le souffle politique de la Biennale de Marrakech
Source : Lemonde.fr
11/03/2016 10:30

La sixième édition de la manifestation est pour la première financée par des acteurs publics et privés marocains.

« Enfin on a une biennale digne de ce nom. » C’est le cri du cœur de l’artiste marocain Mohamed Melehi après le vernissage de la sixième édition de la Biennale de Marrakech, organisée jusqu’au 8 mai. Lui et ses confrères de l’école de Casablanca ne s’étaient jamais sentis en phase avec un événement jugé hors-sol, déconnecté à la fois de la population et de la réalité artistique locale, plombé par des problèmes financiers chroniques.

« La Biennale a un historique à purger, admet Meryem Sebti, rédactrice en chef de la revue d’art marocaine Diptyk. D’un événement introverti et très entre-soi voulu par une mécène qui aime le Maroc, Vanessa Branson, et qui a eu le mérite d’installer cet événement sur le calendrier, la Biennale doit devenir un événement endogène, avec une vraie ligne éditoriale claire, qui ait du sens pour un ensemble géographique donné. »

Le nouveau cru conçu par la curatrice américaine d’origine palestinienne Reem Fadda marque un tournant sur le plan à la fois structurel et artistique. Pour la première fois, la manifestation est financée à 100 % par des acteurs publics et privés marocains, pour un budget de 15 millions de dirhams (1,3 million d’euros).

Souffle politique 

...

 


Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale