Brexit: l'UE désarmée face au rejet de l'accord de retrait à Londres

Brexit: l'UE désarmée face au rejet de l'accord de retrait à Londres
Source : Lefigaro.fr
13/03/2019 09:00

Le nouvel échec de Theresa May suscite beaucoup d'agacement à Bruxelles et plonge l'Union européenne dans une grande incertitude

Les réactions ont été bien plus sèches et désabusées qu'elles ne l'avaient été lors des précédents échecs de Theresa May aux Communes. «Il y a beaucoup de ressentiment à Bruxelles», résume un diplomate européen. Mardi soir, quelques minutes seulement après le vote, les dirigeants européens ont pris acte de la nouvelle défaite de la première ministre britannique. «Nous regrettons le résultat du vote de ce soir et sommes déçus que le gouvernement britannique n'ait pas été capable de réunir une majorité sur l'accord de retrait accepté par les deux parties en novembre», ont indiqué de concert les porte-parole de la Commission et du Conseil européen.

Certes, personne à Bruxelles ne pariait sur un miracle et beaucoup avaient même anticipé un rejet de l'accord de retrait. Mais la défaite est lourde et l'agacement était d'autant plus important après le vote qu'ils estiment avoir fait beaucoup pour soutenir Theresa May. Jusqu'à ces ultimes garanties ou gestes de bonne volonté arrachés in extremis lundi à Strasbourg, jusqu'à cette étonnante conférence de presse de Jean-Claude Juncker et Theresa May tenue dans la foulée. Ce que les dirigeants européens et leurs représentants n'ont eu de cesse de rappeler, comme ils l'avaient fait ces derniers jours. «Nous sommes allés au bout de ce que nous pouvions proposer. Et nous ne pouvons rien proposer de plus sauf à remettre en cause les accords du Vendredi saint ou le marché unique», confie une diplomate . «Nous avons fait tout notre possible. Que peut-elle demander d'autres pour renverser la situation? Nous n'avons rien à offrir», martèle une source européenne. «On a les poches vides. On ne peut plus rien offrir à Theresa May», s'agaçait un troisième. Il n'est désormais plus question à Bruxelles d'envisager une énième négociation. Il n'y aura pas de «troisième chance», avait prévenu dès lundi soir Jean-Claude Juncker...




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale