"Grande America" : ce que l'on sait de la nappe de fioul qui menace les côtes françaises

Source : nouvelobs.com
14/03/2019 10:02

Des fragments pourraient atteindre certaines zones des côtes de Nouvelle-Aquitaine d'ici dimanche ou lundi, selon François de Rugy.

Une marée noire va-t-elle toucher les côtes françaises, après le naufrage du "Grande America" à quelque 300 mètres de La Rochelle ? "L'Obs" fait le point sur la situation.

Que s'est-il passé ?

Le "Grande America", un navire hybride entre un roulier et un porte-conteneurs, d'une longueur de 214 mètres, était en provenance de Hambourg (Allemagne) et devait se rendre à Casablanca (Maroc) quand un incendie s'est déclaré à son bord dimanche soir.

Le navire a sombré mardi après-midi à 333 kilomètres à l'ouest de La Rochelle par 4.600 mètres de fond, ce qui risque de rendre compliquées les éventuelles opérations de pompage. Dans la nuit de dimanche à lundi, les 27 occupants du navire (26 membres d'équipage et un passager) avaient été secourus par une mer démontée et alors que le bâtiment subissait un violent incendie. Ils sont sains et saufs.

Que transportait ce navire ?

Le navire italien "Grande America" transportait des matières dangereuses ainsi que 2.200 tonnes de fioul lourd. "Les données fournies par l'armateur recensent 365 conteneurs, dont 45 répertoriés comme contenant des matières dangereuses et un peu plus de 2.000 véhicules. En dehors de cette cargaison, les soutes du navire contiennent environ 2.200 tonnes de fioul lourd", a indiqué le vice-amiral d'escadre Jean-Louis Lozier. 

"Une quarantaine de conteneurs sont tombés à la mer avant le naufrage. La plupart d'entre-eux ont été fortement endommagés par l'incendie et ont vraisemblablement coulé."

Concernant les conteneurs renfermant les matières dangereuses, Jean-Louis Lozier a assuré avoir reçu de l'armateur "un inventaire complet" de leur contenu, dont une centaine de tonnes d'acide chlorhydrique et quelque 70 tonnes d'acide sulfurique.

Quels risques pour l'environnement ?

"A l'heure actuelle, le risque éventuel de pollution est principalement constitué par les 2.200 tonnes de fioul lourd", a indiqué le vice-amiral d'escadre Jean-Louis Lozier. 

"Au cours d'un vol réalisé au-dessus de la zone de naufrage du'Grande America' par l'avion de patrouille maritime Atlantique 2 de la Marine nationale, une nappe d'hydrocarbures a été localisée", a indiqué mercredi dans la soirée la préfecture maritime dans un communiqué. La nappe s'étendait sur une dizaine de kilomètres de long et un kilomètre de large, "à plus de 200 kilomètres des côtes".

"Selon nos prévisions, des fragments pourraient atteindre certaines zones des côtes de Nouvelle-Aquitaine d'ici dimanche ou lundi, du fait d'une météo particulièrement défavorable, qui risque par ailleurs de rendre plus délicates les opérations de dépollution en mer", a déclaré dans un communiqué dans la nuit le ministre de l'Ecologie, François de Rugy.

Concernant les conteneurs renfermant les matières dangereuses, l'éventuelle pollution qui pourrait être causée par ces produits "serait très localisée", a estimé le vice-amiral d'escadre. "La dilution dans l'espace océanique n'entraînerait pas de conséquences graves pour l'environnement", a-t-il ajouté, soulignant qu'une grande partie de ces produits avaient vraisemblablement déjà brûlé...




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale