Renault Maroc: Les gisements de productivité

Renault Maroc: Les gisements de productivité
Source : leconomiste.com
14/03/2019 11:00

«Pour avoir des collaborateurs qualifiés et compétents, nous avons fait des efforts importants au niveau de Renault, en travaillant sur les valeurs managériales, en intégrant de nouveaux systèmes de formation et des méthodes qui ont fait leurs preuves à l’international», fait valoir Mohamed Bachiri, DG de Somaca, en marge d’une table ronde de l’APD (Association pour le progrès des dirigeants), tenue le 7 mars dernier à Casablanca.

Et d’ajouter: «Si le projet de Renault Tanger a démarré dans les délais, si nous parvenons à réaliser les performances actuelles, c’est grâce au système de formation que nous avons mis en place, en partenariat avec l’Etat marocain.

Le Royaume a investi dans les bâtiments de l’Institut de formation aux métiers de l’industrie automobile (Ifmia), un centre de formation à l’intérieur de l’usine de Tanger. La gestion de l’établissement a été déléguée à Renault, pour répondre à ses propres besoins. Nous avons recruté les formateurs, les avons formés… C’est grâce à ce système que nous avons réussi à respecter les jalons et plannings du projet».

Pour écrire ses pages historiques de l’industrie automobile marocaine, le groupe Renault compose avec un ensemble de leviers. «Nous investissons dans le capital humain, notamment dans la formation continue, le développement des compétences techniques et managériales. La performance industrielle passe prioritairement par la qualité du management des équipes, basée sur l’écoute, la proximité vis-à-vis des opérateurs, leur accompagnement, l’aide à la résolution des problèmes sur le terrain…Tout cela contribue à la performance d’une usine automobile», insiste le DG Mohamed Bachiri.

Pour le patron de Somaca, le système de formation professionnelle au Maroc doit être renforcé en profondeur. Il est nécessaire que le privé s’implique davantage dans la gestion des centres de formation professionnelle. Les expériences de l’Institut de formation aux métiers de l’industrie automobile (Ifmia), géré par Renault, et de l’Institut des métiers de l’aéronautique (Ima), géré par le Gimas, doivent être généralisées, voire dupliquées dans d’autres secteurs.

«Le privé doit s’approprier ces systèmes de formation. Pour sa part, l’Etat doit jouer son rôle tout en mettant en place les infrastructures, et déléguer l’élaboration du contenu pédagogique, les programmes, l’évaluation et la sélection des stagiaires».

En 2018, le groupe Renault Maroc a réalisé des performances importantes en termes d’export, de chiffre d’affaires, d’intégration locale… La production globale du groupe a dépassé la barre des 400.000 véhicules produits pour l’année écoulée. Derrière cette prouesse, une cadence élevée a pu être maintenue, en termes de production industrielle dans les deux usines (Somaca et Tanger). 83.500 véhicules sont sortis de l’usine de Casablanca en 2018...




Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale