Manifestation contre Bouteflika en Algérie : "Le plus dur reste à venir"

Manifestation contre Bouteflika en Algérie :
Source : nouvelobs.com
15/03/2019 09:02

Abdou Bendjoudi s’oppose au clan d’Abdelaziz Bouteflika depuis plus de 10 ans. Il livre son analyse du réveil algérien.

« Chaque vendredi, on avance et le pouvoir recule ». Alors que se tient, ce vendredi, la première manifestation depuis l’annonce d’Abdelaziz Bouteflika de ne pas briguer un cinquième mandat à la présidence de l’Algérie, ce militant politique veut y croire. Croire à une transition démocratique, croire au chemin vers une deuxième république, croire en une nouvelle Algérie.

Une revanche pacifiste

Abdou Bendjoudi a déjà dix ans de militantisme politique derrière lui. La première fois que nous l’avions rencontré, c’était en 2011. Il venait de fonder le MJIC, Mouvement de la jeunesse indépendante pour le changement, à la veille des élections législatives algériennes.

« Bouteflika, dégage » était déjà inscrit sur les panneaux brandis devant la Grande Poste. Le rêve de la chute du clan au pouvoir déjà dans quelques esprits. Seule différence, et pas des moindre : la violence. « A l’époque, mes copains militants et moi nous sommes fait tabasser par la police. Plusieurs se sont fait arrêtés et les médias nous diabolisaient. » Aujourd’hui, le pacifisme qui règne dans les manifestations sonne comme “une belle revanche”...




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale