En Birmanie, l'or noir attire les prospecteurs amateurs

En Birmanie, l'or noir attire les prospecteurs amateurs
Source : nouvelobs.com
15/03/2019 09:02

En Birmanie, les champs pétrolifères de Minhla, à l'ouest de la capitale Naypyidaw, attirent un grand nombre de prospecteurs amateurs qui se bousculent, espérant découvrir un nouveau filon et s'enrichir.

Une forêt de derricks, des tours en bambou ou en métal qui permettent de forer le sol, ici sur plus d'un kilomètre, recouvrent les collines.

Et une épaisse fumée noire s'échappe de quelques puits, ultime signe du feu qui s'est déclenché peu de temps auparavant.

Les prospecteurs, souvent recouverts d'une suie noire et visqueuse, scrutent les forages dans l'espoir de voir l'or noir jaillir.

"Le feu est un très bon signe, ça signifie qu'il y a beaucoup de pétrole ici", explique à l'AFP Khin Maung Htay. D'après lui, "les incendies ne sont pas dangereux".

"Ils se produisent tout le temps", confirme un travailleur sous couvert d'anonymat, qui relève que sa seule crainte est "de perdre de l'argent".

"C'est comme à la loterie", crie Than Moe pour tenter de couvrir le bruit assourdissant des générateurs. Tout en préparant du riz pour son équipe de sept personnes, il explique que la mise en place d'un puits de forage peut coûter plus de 50.000 euros.

"Mais si nous trouvons du pétrole, nous pourrons récupérer notre investissement en un jour", souligne-t-il...




Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale