Espagne: Libéré sous caution, le "Messi du haschich" annonce qu'il va "disparaître pendant un temps"

Espagne: Libéré sous caution, le
Source : huffpostmaghreb.com
15/03/2019 13:02

Le trafiquant de drogue marocain souffrirait de dépression à cause de la "pression policière".

Et de deux. Après une première fugue en mai 2017, Abdellah El Haj Sadek Membri, surnommé le “Messi du haschich” pour sa passion pour le football - et le trafic de drogue - vient d’annoncer dans une lettre qu’il allait à nouveau “disparaître pendant un temps”.

Arrêté en novembre 2017 par la police espagnole après sa première cavale, le trafiquant de drogue marocain, inculpé pour trafic de drogue, blanchiment d’argent et appartenance à une organisation criminelle, avait été rapidement libéré sous caution après avoir versé 80.000 euros et accepté l’obligation de comparaître chaque jour devant les tribunaux d’Algésiras jusqu’à la date de son procès, qui ne devrait pas avoir lieu avant 2020.

Dans une lettre transmise par le biais de son avocat au journal local Europa Sur, qui la publie en intégralité, le fugitif de 35 ans, né à Tanger mais vivant en Espagne depuis son enfance, explique avoir pris cette décision parce qu’il “craint pour (s)on intégrité et celle de (s)a famille” à cause de la “pression policière énorme” à laquelle il est soumis.

“La semaine dernière à Madrid (...) j’ai été l’objet d’un véritable guet-apens. Une voiture m’a suivi jusqu’à l’hôtel où je restais avec ma famille, et j’ai été harcelé physiquement, craignant pour mon intégrité au point que la sécurité de l’hôtel a dû intervenir”, raconte-t-il. “Tous mes mouvements sont soumis à un contrôle policier incessant, ma famille est également harcelée”, ajoute ce père de deux enfants, qui dit souffrir de dépression à cause de cela.

Il affirme également que la police “incite” son entourage à l’accuser “faussement de commettre des actes illicites” avec lesquels il assure n’avoir rien à voir. “Chaque fois que je quitte ma maison, j’ai peur de subir une détention injuste et arbitraire, car je sais que des actions de la police sont formulées contre moi sans aucun fondement, dans le seul but d’accrocher des médailles pour avoir arrêté le ‘Messi d’Algésiras’, à des fins de propagande uniquement”, écrit-il encore...




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale