Faut-il abandonner la matière noire pour expliquer le monde ?

Faut-il abandonner la matière noire pour expliquer le monde ?
Source : Sciencesetavenir.fr
20/03/2019 09:06

À force de ne pas parvenir à mettre la main sur cette mystérieuse matière noire, certains astrophysiciens ont décidé de reconsidérer hypothèses et théories. Cet article est extrait du magazine Sciences et Avenir n°865 (mars 2019).

Cela fait plus d'un demi-siècle que les physiciens sont à la recherche de la matière noire, jusque-là sans succès. Et l’énergie noire, qui a fait son apparition il y a plus de vingt ans, est tout aussi énigmatique. Les astrophysiciens feraient-ils fausse route ? "Il est très difficile de déterminer à partir de quand les anomalies au sein d’un modèle sont suffisamment importantes pour que celui-ci soit abandonné, commente Thomas Lepeltier, docteur en astrophysique, historien des sciences et auteur de la Face cachée de l’Univers, une autre histoire de la cosmologie. Autrement dit, à partir de quand les efforts dans un domaine peuvent être considérés comme un entêtement déraisonnable ? Cette question est d’autant plus délicate que l’on est souvent en présence d’un fort désir de confirmation du modèle et non de réfutation, ce qui est pourtant intellectuellement beaucoup plus stimulant." Cependant les artisans de modèles cosmologiques alternatifs commencent à se faire entendre.

C’est notamment le cas de Thomas Buchert, du Centre de recherche astrophysique de Lyon (CNRS/ Lyon-I/ENS Lyon), lauréat en 2017 d’un financement d’excellence du Conseil européen de la recherche (ERC) pour le projet ARThUS, qui consiste à étudier les "effets d’inhomogénéités en cosmologie relativiste". Cet intitulé cache un retour strict à la relativité générale d’Einstein ou comment un calcul exact permet de se passer de l’énergie noire. "Le modèle standard de la cosmologie considère un Univers homogène, ce qui signifie que tous les points de vue se valent en son sein, explique le chercheur. Un peu comme si l’on utilisait la géométrie de Newton - qui définit un espace fixe - en effectuant simplement quelques corrections relativistes. Dans ce cas, il est nécessaire d’avoir recours à la matière noire et à l’énergie noire. Sauf que la répartition observée des galaxies permet d’envisager une autre hypothèse : le fait que l’Univers soit inhomogène, non seulement pour la distribution de la matière mais aussi pour la géométrie."...




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale