Volkswagen T-Cross : dernières infos avant l’essai

Volkswagen T-Cross : dernières infos avant l’essai
Source : Auto-moto.com
20/03/2019 12:00

L’inédit SUV urbain de Wolfsburg déboule tardivement sur un segment dominé en France par les Renault Captur, Peugeot 2008 et Citroën C3 Aircross.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le constructeur basé à Wolfsburg n’avait jusqu’alors aucun SUV urbain dans sa gamme. A contrario, au sein du groupe allemand, Seat est présent sur ce créneau depuis 2017 avec l’Arona tandis que Skoda vient de s’y mettre avec le Kamiq. Sentant qu’il était temps de dégainer à son tour, Volkswagen enrichit donc sa grande famille de SUV en donnant naissance à un modèle de poche baptisé T-Cross. Attention à ne pas le confondre avec le T-Roc, son jeune grand-frère appartenant au segment supérieur, celui des SUV compacts. De son côté, le T-Cross risque d’avoir fort affaire sur notre marché pour rivaliser avec les Renault Captur, Peugeot 2008 et Citroën C3 Aircross, tous classés dans le Top 10 des meilleures ventes en France en 2019.

 

 

 

Dimensions et design

Proche du gabarit d’une Polo, le T-Cross affiche une longueur contenue à 4,107 m, un atout de taille pour évoluer en ville. En revanche, son design très sage ne devrait pas lui permettre de se démarquer des nombreux concurrents sillonnant la jungle urbaine. Malgré ses douze teintes de carrosserie, il ne joue pas la carte de la personnalisation extérieure en ne s’autorisant pas à profiter d’une teinte de toit différente de celle de la carrosserie. Néanmoins, les jantes allant de 16 à 18 pouces peuvent être colorées, tout comme les coques de rétroviseurs. Même si l’influence esthétique de la Polo est présente, le T-Cross parvient à s’en démarquer avec une face avant massive inspirée du Tiguan et un capot haut renforçant l’impression de robustesse. Des éléments en plastique sont placés sur les arches de roues et les bas de portières. A l’arrière, le regard se porte sur ce bandeau réfléchissant faisant la jonction entre les feux, un élément inédit pour un SUV Volkswagen.

Habitabilité et modularité

A l’intérieur, on découvre une planche de bord assez proche de celle de la Polo. Les différences concernent le rangement à son sommet, la forme des aérateurs et les contours de l’écran tactile de 8 pouces. Depuis un poste de conduite dominant, le conducteur bénéficie d’un combiné d’instrumentation entièrement digital réuni sur une dalle numérique de 10,25 pouces. Le volant est de conception inédite et peut accueillir un insert coloré dans sa partie basse. La finition paraît sérieuse malgré un recours à de nombreux plastiques durs. En dépit de son gabarit mini, le T-Cross semble prometteur en matière d’espace à bord, avec un grand rangement en bas de console, et de modularité. Contrairement à son cousin Arona qui se contente d’assises fixes, le SUV allemand dispose une banquette coulissant sur 15 cm. Une dotation de série de nature à lui permettre de croiser le fer avec le Citroën C3 Aircross. En fonction de l’avancée de la banquette, le volume de coffre est compris entre 385 et 455 litres, une capacité qui atteint 1 281 litres quand la banquette est rabattue, de bons chiffres pour la catégorie. Il est aussi possible de rabattre le dossier du siège avant passager pour favoriser le chargement d’objets longs...




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale