La guerre des actes ressurgit à Marrakech!

La guerre des actes ressurgit à Marrakech!
Source : leconomiste.com
21/03/2019 10:00

Les relations semblent être au beau fixe entre le président de l’Ordre des notaires, Abdellatif Yagou, et le directeur général de la CDG, Abdellatif Zaghnoun. La profession veut réviser le décret qui régit ses opérations financières avec la CDG (Ph. Mokhtari)

La refonte de la loi régissant le notariat est une doléance récurrente de la profession. «Il va falloir éclaircir les responsabilités civile et pénale des praticiens», insiste leur instance ordinale. Son président, Abdellatif Yagou, plaide aussi pour «le principe d’une compétence exclusive» en matière de rédaction d’actes civils et commerciaux. Ainsi, le Congrès des notaires du Maroc, qui se tient du 18 au 20 mars à Marrakech, s’est mué en tribune pour exprimer les attentes de la corporation.

Me Es-Said Boujida va en saisir l’occasion pour exposer quatre propositions au ministère de la Justice. A part l’amendement de la loi n°32-09, le décret régissant le dépôt des fonds des notaires auprès de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) est également dans le viseur. Un texte «aux modalités lourdes et kafkaïennes» et qui «exige une clarification» des relations entre les notaires et la CDG. 

Son directeur général, Abdellatif Zaghnoun, écoute attentivement après avoir dressé un bilan «positif» des  5 dernières années. «La télécompensation a permis de réduire les délais des opérations bancaires effectuées par nos 119 agences. Les délais de traitement sont passés de 2 mois à 10 jours après l’entrée en vigueur du décret (CDG-notaire)», déclare le top management de l’établissement public. Les notaires y déposent, entre autres, les fonds de leurs clients. En tant que tiers de confiance, la CDG est chargée de leur collecte et d’en garantir la disponibilité.

Les honoraires des notaires font aussi débat avec le ministère de la Justice (voir page 8). L’Ordre des notaires fait valoir «une confrontation entre une profession juridique avec celles qui ne le sont pas». Me Boujida fait allusion au projet de loi n° 98-12 régissant les agents d’affaires habilités à rédiger des actes sous seing privé à date certaine...




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale