Un crash évité, une certification en question : les nouvelles révélations sur le Boeing 737 MAX

Un crash évité, une certification en question : les nouvelles révélations sur le Boeing 737 MAX
Source : nouvelobs.com
21/03/2019 11:02

Le Boeing 737 MAX de Lion Air avait déjà échappé de peu à un l'accident, lors du vol précédent celui du crash.

La polémique sur la sécurité des Boeing 737 MAX 8 ne risque pas de retomber. De nouveaux éléments inquiétants viennent en effet d'être révélés dans la presse, alors que ces appareils sont déjà cloués au sol depuis l'accident d'Ethiopian Airlines le 10 mars, le deuxième pour ce type d'appareil après le crash d'un avion de la compagnie Lion Air le 29 octobre 2018 en Indonésie. Ces deux accidents ont fait 346 morts.

Selon le site d'information américain Bloomberg, le Boeing 737 MAX de Lion Air qui s'est crashé en octobre 2018 avait échappé de peu à un accident... lors du vol précédent ! C'est un pilote en repos, qui se trouvait dans le cockpit, qui aurait corrigé un dysfonctionnement, rapporte Bloomberg, qui a rencontré deux experts indonésiens proches de l'enquête.

Ce pilote, faute de siège disponible en cabine, avait en effet pris place sur une sorte de strapontin dans le cockpit. Quand le système automatique abaissant excessivement le nez de l'avion s'est manifesté, ce passager pas comme les autres a correctement diagnostiqué le problème. Et il connaissait la marche à suivre, puisqu'il l'avait apprise lors d'une formation. Il a pu montrer à l'équipage comment désactiver le système de stabilisation en vol destiné normalement à éviter un décrochage de l'avion, le MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System). Ce qui a sauvé l'avion, selon les deux experts indonésiens.

"L'avion n'était plus en état de voler"

Lion Air n'a souhaité commenter les révélations de Bloomberg. "Toutes les données et informations dont nous disposons sur le vol et l'avion ont été soumises au Comité national indonésien de la sécurité des transports", a déclaré un porte-parole à Bloomberg. "Nous ne pouvons pas faire de commentaire supplémentaire à ce stade en raison de l'enquête en cours sur l'accident."

L'appareil de Lion Air n'aurait pas dû être autorisé à voler après un problème technique lors du vol précédent, avait indiqué l'agence de sécurité des transports en novembre dernier.

"Au cours du vol de Denpasar à Jakarta" précédant celui qui s'est écrasé, "l'appareil a subi un problème technique mais le pilote a décidé de continuer le vol", a indiqué Nurcahyo Utomo, le responsable de l'agence. 

"A notre avis, l'avion n'était plus en état de voler et n'aurait pas dû continuer" mais revenir à son point de départ à Denpasar, sur l'île de Bali.

Des pilotes qui fouillent le manuel de l'avion

Le lendemain, l'équipage du vol Lion Air ne connaît pas, lui, la procédure à suivre. 

Les boites noires du Boeing 737 MAX qui s'est crashé le 29 octobre révèlent, selon Reuters, que les pilotes ont tenté de trouver une solution et ont passé les dernières minutes à fouiller... dans le manuel de l'avion. Ils voulaient comprendre pourquoi le Boeing 737 MAX s'inclinait vers le bas...




Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale