"Blanchiment des dents" à la maison : ce qui marche vraiment

Source : Lefigaro.fr
24/03/2019 11:00

Dentifrices «blancheur», stylos éclaircissants, kits péroxydants… Les alternatives au blanchiment dentaire fleurissent sur le marché, mais leur utilisation reste controversée. Comment garder le sourire ? Réponses d’experts.

L'un des objectifs rêvés ? Un sourire hollywoodien. Sur Instagram, des milliers de posts font la part belle aux dents «touches de piano», symbole de réussite sociale et d’esthétisme. Les dents pas assez blanches font d'ailleurs l’objet d’un complexe pour un quart d’entre eux (1) : pas de risettes si celles-ci ne correspondent pas aux codes du sourire «ultra brite». Seulement voilà, il faut compter au moins 400 euros pour un blanchiment en cabinet. Il est donc très tentant de se tourner vers des alternatives moins onéreuses comme les dentifrices éclaircissants, les stylos, les crayons, les bandelettes, les gouttières ou lampes UV pour starifier sa dentition à la maison. À l’occasion de la Journée mondiale de la santé bucco-dentaire, ce mercredi 20 mars, trois experts passent en revue ces produits pleins de promesses.

Des effets très limités...

Cela fait plusieurs années que les dentifrices éclaircissants s'immiscent dans les étals des supermarchés. Il en existe deux types : les «blancheur», qui rendent le sourire éclatant en améliorant l’élimination de la plaque dentaire et en atténuant les taches. Et ceux à «effet optique», qui augmentent les contrastes entre la couleur des dents et celle de la gencive pour donner un aspect plus clair. Dans les deux cas, Brigitte Grosgogeat-Balayre et Julie Santamaria, praticiennes hospitalières au service d’odontologie du CHU de Lyon, pointent des résultats quasi-inexistants. «Ces cosmétiques dentaires font l’objet d’une réglementation européenne : ils ne peuvent pas contenir plus de 0,1% de peroxyde d’hydrogène ou de carbamide et ne permettent donc pas un changement de couleur significatif.»

...Et non sans risques

Même son de cloche chez le docteur en pharmacie Thomas Kassab. «Certains dentifrices ont une pâte bleue ou noire qui fonce temporairement les dents pendant le brossage, explique-t-il. Cette coloration disparaît ensuite au rinçage ce qui donne l’illusion d’un "plus blanc que blanc"». Leurs compositions sont également à surveiller. En effet, l’expert souligne leur action parfois trop abrasive pouvant entraîner une érosion de l’émail… Les kits, lampes UV, crayons et stylos ne trouvent pas plus grâce aux yeux du Dr Kassab. Selon lui, leur effet peut aussi décevoir, de par leur faible teneur en peroxyde d’hydrogène. «Comme le Tipp-Ex, ces cosmétiques apportent aussi un effet d’optique. Mais le gel effet blancheur déposé sur les dents n’est qu’éphémère, le temps d’une soirée par exemple !»...

En vidéo, comment fabriquer son propre dentifrice




Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale