Le streaming vidéo, nouveau pari d'Apple

Le streaming vidéo, nouveau pari d'Apple
Source : Lesechos.fr International
25/03/2019 11:00

Le fabricant de l'iPhone va accélérer son virage vers les services avec une nouvelle application agrégeant les offres de plusieurs chaînes de télévision payantes.

Le fabricant de l'iPhone va accélérer son virage vers les services avec une nouvelle application agrégeant les offres de plusieurs chaînes de télévision payantes.

Tout le gratin d'Hollywood sera-t-il présent dans l'amphithéâtre Steve Jobs ce lundi soir ? Selon les rumeurs, Apple aurait invité Oprah Winfrey, Reese Witherspoon, Jennifer Aniston et Steven Spielberg à Cupertino à l'occasion du lancement de son service d'abonnement vidéo et d'un nouveau kiosque numérique payant. Après la création d'une application de streaming de musique il y a près de quatre ans, l'événement doit confirmer  le virage d'Apple vers les services .

Selon la presse américaine, le projet vidéo n'est pas aussi ambitieux que celui de Netflix, le leader du streaming de films et de séries qui a produit environ 700 programmes originaux en 2018. Le géant de Cupertino ne compte pas construire un catalogue très large mais produire quelques dizaines de « shows » et agréger les offres de plusieurs autres chaînes de télévision payantes. Selon Bloomberg, la société pourrait notamment proposer l'accès aux programmes d'HBO (Game of Thrones), de Showtime (Homeland et Dexter) et de Starz (The Girlfriend Experience). Signant le retour des bouquets de chaînes si populaires avant l'avènement des services de streaming...

 
 

 

Amazon Channels

Apple s'appuie sur « l'échec de ces chaînes à construire un véritable modèle de distribution directe », estime Richard Greenfield, analyste chez BTIG. Avec une base installée de 1,4 milliard d'utilisateurs sur iPhone, iPad et Mac, le groupe leur vend l'accès à un large volume de téléspectateurs, ainsi qu'à son talent dans la construction d'interfaces faciles à utiliser.

L'idée semble avoir été inspirée par le succès du service « Channels » d'Amazon. Lancé au sein de son abonnement vidéo Prime en décembre 2015, celui-ci permet de s'abonner à plus de 150 chaînes dont HBO et CBS All Access. Selon BMO Capital Markets, les revenus de cette section ont plus que doublé en un an pour atteindre 1,7 milliard de dollars en 2018.

 

Mais Apple sait que ce sont surtout les exclusivités qui permettront d'appâter les utilisateurs. Après avoir débauché deux pointures de Sony en juin 2017 pour piloter son offensive, la société a dépensé près de 2 milliards en 2018 pour produire une trentaine de programmes, selon la banque d'investissement BTIG. Elle a notamment noué un partenariat avec l'animatrice Oprah Winfrey, le réalisateur Steven Spielberg, le réalisateur Damien Chazelle (« La La Land ») et A24, le studio qui a produit Moonlight, Oscar du meilleur film en 2017.

Disney et WarnerMedia en embuscade

L'effort reste cependant loin des 8 milliards de dollars dépensés par  Netflix en 2018, un budget qui devrait encore augmenter de 50 % cette année. La société va devoir se faire une place dans un paysage encombré, où les téléspectateurs naviguent déjà entre Netflix, Amazon et Hulu. Disney et WarnerMedia (ex-Time Warner) se préparent également à lancer leurs offres dans les mois qui viennent.

La réussite de l'application est cruciale pour Apple, alors que le lancement de téléphones de plus en plus haut de gamme ne suffit plus à assurer le même taux de renouvellement chez les utilisateurs. Pour la première fois en dix ans, le groupe a vu son chiffre d'affaires et son bénéfice baisser lors de son premier trimestre fiscal.

Les revenus issus des services ont eux crû de 24 % en 2018, dépassant 37 milliards de dollars, grâce aux téléchargements sur l'App store, aux inscriptions à Apple Music et à son offre de stockage dans le cloud. Tim Cook, le PDG d'Apple, veut désormais atteindre 50 milliards de dollars en 2020...




Tech/Médias Voir tous les articles
Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale