Tarantino, Malick, Gray... Le cinéma américain au secours du Festival de Cannes

Tarantino, Malick, Gray... Le cinéma américain au secours du Festival de Cannes
Source : Lefigaro.fr
26/03/2019 10:00

En perte de vitesse depuis quelques années, le festival français, qui se déroule du 14 au 25 mai, pourrait jouer la carte américaine. En présentant une sélection très hollywoodienne, la manifestation, concurrencée par les autres festivals européens, espère revenir sur le devant de la scène.

Vivement critiqué en 2018 notamment pour sa sélection en deçà des précédentes, le Festival de Cannes, dont on ne connaîtra pas la programmation avant le 18 avril, est déjà sujet à plusieurs pronostics. La dernière rumeur en date concerne Once Upon a Time in Hollywood, nouveau film de Quentin Tarantino, dont la sortie pourrait être l’un des moments phares de cette prochaine édition. Dans l’univers très concurrentiel des festivals, Thierry Frémaux, directeur artistique de Cannes, pourrait jouer la carte américaine pour redorer la renommée de sa manifestation.

Le Hollywood Reporter a été le premier à rapporter la nouvelle: le neuvième long-métrage très attendu de Tarantino pourrait bien être projeté pour la première fois au cours du Festival de Cannes. Une opération de communication qui tombe à pic: le 21 mai 1994, le cinéaste présentait au festival son Pulp Fiction, par la suite récompensé de la Palme d’Or. Le retour de Tarantino sur la croisette vingt-cinq ans plus tard avec son tout nouveau film en compétition, accompagné du duo glamour formé par Brad Pitt et Leonardo DiCaprio, ne manquerait pas d’être remarqué. L’occasion pour Cannes de rappeler au passage à l’industrie du cinéma sa capacité à révéler les plus grands talents de demain.

Parmi les autres productions qui pourraient figurer dans la programmation du Festival, plusieurs productions des États-Unis attirent l’attention. Terrence Malick (The Tree of Life) pourrait ainsi tenter de séduire à nouveau son public avec le dramatique Radegund, centré sur un objecteur de conscience autrichien qui refuse de se rallier au mouvement nazi. De son côté, James Gray (The Lost City of Z) serait pressenti pour venir présenter à la croisette son prochain film, Ad Astra, avec Brad Pitt en tête d’affiche. Le bémol: l’an dernier, le réalisateur reprochait aux critiques présentes au festival français de confondre «forme et contenu» et d’être «bloquées en 1968»...




Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale