Evolution du Covid-19 au Maroc

7532
confirmés
200
décès
4774
guérisons
Aîd Al Fitr célébré ce dimanche au Maroc Beauté : Ces rituels ancestraux 100% marocains que vous devez adopter Boxe: Mike Tyson prépare son combat contre Evander Holyfield France: le deuxième tour des municipales se tiendra le 28 juin 253.624 marocains affiliés à la sécurité sociale en Espagne à fin avril Facebook prépare ses employés au télétravail permanent 45% des comptes qui tweetent sur le covid-19 sont des robots (étude) Un groupe de 300 Marocains bloqués à Sebta rapatrié aujourd'hui Relance économique : Le CVE lance deux nouveaux produits de garantie “Verified”: la nouvelle initiative lancée par l'ONU pour lutter contre la désinformation

Alger: la police tente vainement d'évacuer le parvis de la Grande Poste

Alger: la police tente vainement d'évacuer le parvis de la Grande Poste
Source : nouvelobs.com
12/04/2019 11:01

Alger (AFP) - Des policiers ont, pour le premier vendredi depuis le début des manifestations hebdomadaires, tenté d'évacuer, sans toutefois utiliser la force et sans y parvenir, le parvis de la Grande Poste, point de ralliement des contestataires à Alger, a constaté une journaliste de l'AFP.

 

Pour la première fois également en huit vendredis de contestation, plusieurs dizaines de policiers casqués et munis de boucliers barrent depuis le matin l'accès aux abords de ce bâtiment emblématique du coeur d'Alger.

Les policiers sont arrivés vers 08H00 (07H00 GMT), sous les sifflets de quelques centaines de manifestants, rassemblés dès l'aube sur le vaste escalier de cet édificie néo-mauresque, voire pour certains y ayant passé la nuit.

Quelques heures plus tard, les policiers ont encerclé ces manifestants et tenté de les pousser hors des marches, mais se sont retrouvés en sous-nombre et vite débordés. Certains se sont eux-mêmes retrouvé cernés au milieu de la foule qui criait "Silmiya, silmiya" ("Pacifique, pacifique", en arabe).

Les manifestants ont finalement ouvert un chemin permettant aux policiers de rebrousser chemin, sans violence, sous les youyous des femmes. "On n'a rien contre vous, on veut le départ de la mafia", ont lancé certaines aux policiers...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale