Algérie: après des magistrats, des maires refusent d'organiser la présidentielle

Algérie: après des magistrats, des maires refusent d'organiser la présidentielle
Source : le360.ma
15/04/2019 08:00

Une quarantaine de maires sur les 1.500 que compte l'Algérie ont annoncé dimanche leur refus d'encadrer l'élection présidentielle du 4 juillet, en signe de soutien à la contestation en cours contre le régime.

Le président par intérim Abdelkader Bensalah a annoncé mercredi l'organisation d'un scrutin présidentiel le 4 juillet, pour trouver un successeur à Abdelaziz Bouteflika, qui a démissionné après avoir été lâché par l'armée à l'issue de plusieurs semaines de manifestations monstres.   En Algérie, les mairies jouent un rôle important dans la supervision des listes électorales, et l'organisation matérielle du scrutin, le déroulement des opérations de vote et le dépouillement des suffrages.   Ces maires emboîtent ainsi le pas à certains magistrats, autre maillon important dans l'organisation des scrutins algériens, qui ont annoncé lundi leur décision de boycotter la supervision l'élection du 4 juillet. L'organisation appelant au boycott n'a cependant pas précisé le nombre de magistrats l'ayant rejointe...




Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale