Pétrole, ferraille : le cimetière marin de Lagos, au cœur de tous les trafics

Pétrole, ferraille : le cimetière marin de Lagos, au cœur de tous les trafics
Source : Sciencesetavenir.fr
15/04/2019 10:06

À l'intérieur des carcasses de bateau rouillant au large de Lagos, capitale du Nigeria, d'innombrables trafics ont lieu. En tête de liste, celui du pétrole, revendu au marché noir à des pays voisins.

Deux hommes, embarqués sur leur bateau à moteur, jettent un dernier coup d'oeil inquiet à l'horizon, laissant derrière eux une large épave enfoncée dans les eaux de la lagune de Lagos. A leur bord, ils ont à peine pris soin de recouvrir des barils de pétrole volé avec un vieux tapis. Les vents salés de l'océan Atlantique ont déjà décapé la peinture du monstre d'acier. Il y a bien longtemps qu'il a terminé sa longue course à travers les mers du globe, ici, au large de Lagos, mégalopole du Nigeria de 20 millions d'habitants.

Dans un paysage digne des décors de "Mad Max" et de sa science-fiction futuriste, le géant semble endormi au milieu des eaux polluées du port. Mais telle une carcasse en décomposition, ses entrailles grouillent de vie : son squelette, vidé de toute substance, sert de cachette au trafic illégal de pétrole, une économie parallèle extrêmement lucrative au Nigeria...




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale