Sri Lanka : Le bilan s’alourdit, une Marocaine parmi les blessés

Sri Lanka : Le bilan s’alourdit, une Marocaine parmi les blessés
Source : Lesinfos.ma
22/04/2019 12:00

Le bilan de la série d’attentats suicides qui a frappé le Sri Lanka ce dimanche s’est alourdi à 290 morts et 500 blessés ce lundi. Pour le moment, les attaques n’ont toujours pas été revendiquées mais le gouvernement accuse un mouvement islamiste local.  

C’est un dimanche de Pâques qui a été particulièrement sanglant au Sri Lanka. En l’espace de quelques heures, une vague d’attentats dans des églises et des hôtels a semé la mort et la terreur dans plusieurs zones de l’île, qui n’avait pas connu de telles violences depuis la fin de la guerre civile il y a dix ans. Pour l’heure, aucun groupe n'a revendiqué ces attaques coordonnées, qui ont conduit à l'arrestation de 24 personnes – majoritairement des citoyens sri-lankais - comme le précise l’AFP. Toutefois, le gouvernement fait savoir qu'un mouvement islamiste local - le National Thowheeth Jama'ath (NTJ) - est derrière les attentats. Les autorités sri-lankaises enquêtent sur d'éventuels liens de l'organisation avec des groupes étrangers. Le NJT avait fait il y a dix jours l'objet d'une alerte diffusée aux services de police, selon laquelle le mouvement préparait des attentats contre des églises et l'ambassade d'Inde à Colombo.
Dimanche en soirée, une bombe artisanale avait été découverte et désamorcée sur une route menant vers le principal terminal de l'aéroport de Colombo, qui reste ouvert sous haute sécurité. 
Le président Sri-lankais, Maithripala Sirisena, qui était à l'étranger au moment des attaques, est revenu ce lundi dans le pays pour présider un conseil de sécurité, ont indiqué ses services.

Une Marocaine parmi les blessés
Selon les informations de nos confrères de l’Economiste, qui citent une source de l’ambassade du Maroc en Inde, une Marocaine âgée de 38 ans figure parmi les blessés. Il s’agit d’une certaine « Hajar A » hôtesse de l’air travaillant pour la compagnie « Saudi Airlines » et qui a été blessée dans l’explosion d’une bombe dans un hôtel à Colombo, comme l’indique la représentation diplomatique. Les autorités marocaines à l’ambassade affirment avoir pris contact avec les autorités sri-lankaises « pour qu’elles prennent les mesures nécessaires et apportent une assistance à la ressortissante marocaine ».
Dans la capitale sri-lankaise, trois hôtels de luxe en front de mer - le Cinnamon Grand Hotel, le Shangri-La et le Kingsbury - ainsi que l'église Saint-Antoine ont été frappés par des attaques presque simultanées à partir de 08H30-09H00 locales dimanche.
Des bombes ont aussi explosé dans les églises Saint-Sébastien à Negombo et dans celle située à Batticaloa, de l'autre côté du Sri Lanka, sur la côte orientale.
Quelques heures plus tard, deux nouvelles déflagrations sont survenues. L'une dans un hôtel de Dehiwala, une banlieue sud de Colombo, l'autre à Orugodawatta, dans le nord de la ville, où un kamikaze s'est fait exploser lors d'une opération policière.
Du Vatican aux États-Unis en passant par l'Inde, les condamnations internationales ont été unanimes. À Paris, la tour Eiffel s'est éteinte à minuit en signe de solidarité.
Pour Shantha Prasad, un chargé de la réception des ambulances à l'hôpital national de Colombo, les scènes de carnage de dimanche ont éveillé des souvenirs traumatiques que le Sri Lanka, meurtri par des décennies de guerre civile, espérait ne plus jamais connaître.
« J'ai transporté environ huit enfants blessés hier. Il y avait deux filles de six et huit ans, le même âge que mes filles. Leurs vêtements étaient déchirés et maculés de sang. C'est insupportable de voir à nouveau ce type de violence », a-t-il témoigné au micro de l’AFP.
Environ 1,2 million de catholiques vivent au Sri Lanka où les chrétiens représentent 7% de la population, majoritairement bouddhiste (70%). Le pays compte également 12% d'hindous et 10% de musulmans. Les ambassades étrangères au Sri Lanka ont recommandé à leurs ressortissants d'éviter tout déplacement non impératif.

 




Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale