Sri Lanka : Les attentats commis « en représailles à Christchurch »

Sri Lanka : Les attentats commis « en représailles à Christchurch »
Source : Lesinfos.ma
23/04/2019 11:00

Selon les derniers éléments de l'enquête, relayés par le ministre de la Défense du Sri Lanka, les attentats meurtriers qui coûté la vie à plus de 300 personnes, ont été commis «en représailles» aux tueries dans les mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande.  

Tandis que le Sri-Lanka compte encore tragiquement ses morts, l'enquête suit son cours et livre ses premiers éléments. Mardi, le vice-ministre srilankais de la Défense a en effet déclaré que les terribles attentats qui ont causé la mort de plus de 300 victimes et blessés plus de 500 personnes en ce dimanche de Pâques, auraient été commis en représailles au carnage des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande.

«Les investigations préliminaires ont révélé que ce qui s'était passé au Sri Lanka avait été commis en représailles à l'attaque contre les musulmans de Christchurch», a-t-il annoncé devant le Parlement, en référence à l'attaque qui a fait près de 50 morts le 15 mars dernier dans deux mosquées de la grande ville du sud de la Nouvelle-Zélande.

Le porte-parole de la police, Ruwan Gunasekera, a précisé que les autorités ont interpellé à ce stade de l'enquête une quarantaine de personnes liées à ces attaques attribuées à un mouvement islamiste local, le National Thowheeth Jama'ath (NTJ).

Le gouvernement a décrété pour ce mardi une journée entière de deuil national. Les drapeaux ont été mis en berne et les gens se sont inclinés en signe de respect à partir de 08h30 (heure locale), l'heure de la première des attaques commises le jour de Pâques. Les magasins vendant de l'alcool sont fermés, et les radios et télévision devaient adapter leur programmation musicale.

A l'église Saint-Antoine de Colombo, théâtre du premier attentat suicide dimanche matin, des dizaines de personnes ont prié en silence, des bougies à la main, certains retenant à grand peine leurs larmes. A l'issue des trois minutes de silence, la foule a entamé une prière à voix haute, décrit l'AFP. 

Pour rappel, huit explosions au total ont secoué dimanche ce pays prisé des touristes pour ses plages idylliques et sa nature verdoyante

A Colombo, trois hôtels de luxe en front de mer ainsi qu'une église ont été frappés par des kamikazes. Des bombes ont aussi explosé dans une église à Negombo et dans une autre à Batticaloa (est). Quelques heures plus tard, deux nouvelles déflagrations sont survenues dans un hôtel de Dehiwala, banlieue sud de Colombo, et à Orugodawatta, dans le nord de la capitale.Une bombe artisanale a été désamorcée dimanche soir près de l'aéroport de Colombo. Une autre a explosé lundi après-midi dans une camionnette garée dans une rue de la capitale durant l'intervention de l'équipe de déminage, sans faire de blessés.

Le Sri-Lanka compte environ 1,2 million de catholiques, mais le pays est majoritairement bouddhiste (70%). On dénombre également environ 12% d'hindous et seulement 10% de musulmans.

 

 

 

 




Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale