Vers une crise diplomatique entre le Maroc et les Émirats Arabes Unis ?

Vers une crise diplomatique entre le Maroc et les Émirats Arabes Unis ?
Source : Lesinfos.ma
23/04/2019 15:20

Selon plusieurs médias, Ali Salem Al Kaâbi, l'ambassadeur des Émirats Arabes Unis à Rabat a quitté le Maroc suite à « une demande urgente » d'Abou Dhabi.  

Plusieurs médias locaux comme étrangers font état d’un probable froid diplomatique entre le Maroc et les Émirats Arabes Unis. En effet, il semblerait que l’ambassadeur émirati, Ali Salem Al Kaâbi, ait quitté le territoire national la semaine dernière pour rentrer chez lui « soudainement ». Dans une dépêche publiée ce lundi par l’agence de presse turque Anadolu, « l'ambassadeur en poste à Rabat depuis moins d’un an a quitté le royaume chérifien suite à une demande urgente de son pays », sans pour autant donner davantage de détails.
Même son de cloche du côté du journal arabophone Akhbar Al Yaoum de ce mardi qui confirme l’information tout en précisant que les raisons de ce départ précipité demeurent pour l’instant inconnues.
Pour rappel, lors de sa tournée dans les pays du Golfe qu’il a achevée le 11 avril dernier, les Émirats Arabes Unis figuraient parmi les grands absents de l’agenda de Nasser Bourita.
Si les raisons de ce « boycott » restent pour l’instant inconnues, le chef de la diplomatie avait évoqué les relations entre le Maroc et les pays du Golfe lors d’une conférence de presse tenue le 28 mars dernier, durant laquelle il avait insisté sur « les relations historiques profondes » qui lient le Royaume à l’Arabie Saoudite et aux Émirats Arabes Unis et la volonté du Maroc de les préserver et les renforcer. « Parfois, il peut arriver, malheureusement, qu’on ne soit pas d’accord sur certaines questions. Pour le Maroc, la politique étrangère est une affaire de souveraineté. Elle est, en outre, fondée sur des principes et des constantes » avait-il déclaré, avant d’ajouter : « Par ailleurs, la coordination devrait se faire dans les deux sens. Elle ne doit pas être à la carte. Elle doit couvrir toutes les questions importantes, au Moyen-Orient comme en Afrique du Nord, à l’instar de la crise libyenne. De même, la préservation de cette relation devrait être un souci de part et d’autre. Si ce n’est pas le cas, il serait normal que toutes les alternatives soient examinées ».

Pour l’instant le département de Nasser Bourita n’a pas commenté cette information, ni évoqué les raisons derrière la tournée du chef de la diplomatie dans les pays du Golfe ce mois-ci.

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale