Evolution du Covid-19 au Maroc

7783
confirmés
204
décès
5412
guérisons
Les meilleures astuces pour vous rafraîchir durant cet été Washington inculpe 28 Nord-Coréens pour le détournement de 2,5 milliards de dollars Baccalauréat 2020 : Le ministère de l’Éducation nationale publie les référentiels des examens La Bourse de Casablanca clôture la semaine dans le vert HBO Max: dernier venu parmi les plateformes de streaming BAD : Akinwumi Adesina réfute les accusations à son encontre KPMG: le Real Madrid, club le plus cher au monde devant Manchester United Les cafés et restaurants refusent de reprendre l’activité en livraison et en service à emporter L'ancien Premier ministre Abderrahman El Youssoufi n'est plus Les services à emporter et en livraison autorisés pour cafés et restaurants dès ce vendredi 29 mai

Plus de 200 anti-Linky déboutés à Bordeaux, un "filtre" imposé pour quelques "électro-hypersensibles

Plus de 200 anti-Linky déboutés à Bordeaux, un
Source : Sciencesetavenir.fr
23/04/2019 16:06

Plus de 200 personnes qui s'opposaient à la pose de compteurs Linky à leur domicile ont été déboutées mardi en référé à Bordeaux, avec un bémol pour 13 d'entre elles, considérées comme "électro-hypersensibles", pour lesquelless le juge a enjoint à Enedis de poser un "filtre" protecteur.

Le juge des référés du tribunal de grande instance avait été saisi par 206 requérants, réunis pour certains en associations, qui réclamaient l'arrêt du déploiement, ou le retrait de ces "compteurs intelligents" controversés, invoquant des raisons de santé, une atteinte au libre choix, à la vie privée, ou le manque de professionalisme des poseurs.

Pour le juge, il apparait que les demandeurs "ne justifient pas de l'existence d'un trouble manifestement illicite, que ce soit par rapport au droit à la consommation ou au RGPD" (Règlement général sur la protection des données). "Ils ne justifient pas davantage d'un dommage imminent, que se soit par rapport à leur santé, à la sécurité des personnes et des biens ou à la qualité du travail demandé aux installateurs", ajoute-t-il, dans une décision à laquelle l'AFP a eu accès.

En revanche, le juge des référés a considéré que 13 des requérants qui avaient, certificats médicaux à l'appui, invoqué des symptômes (maux de têtes, insomnies, notamment) à l'audience en mars, "justifient d'un trouble manifestement illicite par manquement d'un principe de précaution", car la pose d'un Linky s'est faite chez eux "sans la pose d'un filtre les protégeant des champs électromagnétiques"...

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale