Venezuela : Le ton monte entre les États-Unis et la Russie

Venezuela : Le ton monte entre les États-Unis et la Russie
Source : Lesinfos.ma
06/05/2019 11:00

Dans une nouvelle passe d’armes entre les deux puissances, Washington a appelé dimanche la Russie à quitter le Venezuela, alors que Moscou exhortait Washington à abandonner son soutien à l’opposition de Nicolas Maduro. Explications.

Le sort de Nicolas Maduro divise encore une fois Washington et Moscou. Ce dimanche, à peine quelques jours après le soulèvement raté au Venezuela, les États-Unis
ont appelé la Russie à quitter le Venezuela, tandis que Moscou exhortait Washington à « abandonner » son soutien à l'opposition.
En effet, président par intérim autoproclamé et reconnu par Washington et une cinquantaine de pays, le chef de l'opposition Juan Guaido avait appelé l'armée à lâcher le chef de l'Etat Nicolas Maduro. Mais la tentative a rapidement échoué. En guise de réplique, le numéro deux du pouvoir chaviste a annoncé dimanche que l'Assemblée constituante, entièrement acquise à Nicolas Maduro, se prépare à lever l'immunité des députés du Parlement, seule institution contrôlée par l'opposition, qui ont soutenu le soulèvement manqué.

Passe d’armes entre Washington et Moscou

 

Au lendemain d'une nouvelle journée de mobilisation de l'opposition à Caracas, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, dans un entretien avec la chaine ABC a exigé le départ des Russes. « L'objectif est très clair. Nous voulons que les Iraniens, les Russes, les Cubains partent », a-t-il insisté tout en dénonçant « tous les pays qui interfèrent avec le droit du peuple vénézuélien à restaurer leur démocratie ». Pourtant, Donald Trump avait affirmé vendredi que son homologue russe Vladimir Poutine ne cherchait « pas du tout à s'impliquer au Venezuela ». « Je n'ai pas vu le contexte entier de cette phrase », a tranché dimanche Mike Pompeo, tout en soulignant que le président américain avait « clairement fait savoir que nous voulons que tout le monde parte, et cela inclut les Russes ».

À Moscou, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a dénoncé « une campagne sans précédent des Etats-Unis pour renverser les autorités légitimes du Venezuela ». Il a appelé les Etats-Unis et leurs alliés à « abandonner leurs plans irresponsables et à agir exclusivement dans le cadre du droit international ». Le chef de la diplomatie russe a également mis en garde Washington contre « les conséquences de toute action irréfléchie », alors que le secrétaire d’Etat américain avait évoqué mercredi la possibilité d'une intervention militaire américaine.

Jusqu'à maintenant, l'état-major est resté fidèle à Nicolas Maduro, qui a appelé les troupes à être « prêtes » en cas d'intervention militaire américaine. L'armée vénézuélienne tient un rôle très important dans l'équilibre du pouvoir en contrôlant notamment le secteur du pétrole, poumon économique du pays.
Il est à rappeler que l'appel de Juan Guaido au soulèvement a déclenché des manifestations monstres en marge desquelles de violents heurts se sont produits. Au moins quatre personnes sont mortes et 200 autres ont été blessées, selon Amnesty International.

Mike Pompeo et Sergueï Lavrov ont chacun indiqué qu'ils évoqueraient la situation au Venezuela lors de leur rencontre cette semaine en Finlande.

 




Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale