Sahara: La Résolution 2468 du Conseil de Sécurité de l’ONU enfonce le clou

Sahara: La Résolution 2468 du Conseil de Sécurité de l’ONU enfonce le clou
Source : Lesinfos.ma
09/05/2019 15:00

Cette dernière résolution du Conseil de Sécurité de l'ONU confirme sans ambages que les options de « référendum d'autodétermination » ou « d'indépendance » ne sont plus des voies envisageables pour répondre à l'épineuse question du Sahara.

La Résolution intitulée 2468 a tout d'un coup de semonce pour le Polisario. Établie par le Conseil de Sécurité de l'ONU, au sujet de la question complexe du Sahara, ce dernier texte vient confirmer que les options longtemps proposées de « référendum d’autodétermination » voire « d'indépendance » ne sont désormais « plus envisageables », insiste le Conseil péruvien de solidarité avec la RASD, relayé par la MAP.

 

Des options obsolètes

 

Cette Résolution a en effet totalement balayé d'un revers de la main la proposition « d'autodétermination ». Après avoir prorogé de six mois le mandat de la Minurso, le texte a retiré - et sans la moindre équivoque - toute notion de « référendum », souligne un communiqué du Conseil de sécurité.

Adopté à une très large majorité, le 30 avril dernier, le Conseil de Sécurité a également insisté sur la nécessité d'avancer vers la recherche d’une solution « réaliste, pragmatique, durable et basée sur le compromis ». Il confirme ainsi que les notions sur la table depuis de nombreuses années d'autodétermination et de référendum sont « obsolètes ». Et pour cause, elles ne répondent aucunement aux conditions désormais indispensables :  elles « ne sont ni réalistes, ni pragmatiques et ne répondent non plus à une solution mutuellement acceptable, encore moins elles sont basées sur le compromis », ajoute la même source.

 

Une occasion historique

 

Selon de nombreux observateurs et de l'avis même du Conseil de Sécurité, cette dernière résolution est un cap. Il y a manifestement « un avant et un après » dans la mesure où elle consacre la « dynamique » des Tables Rondes de Genève comme « l’unique voie » à même de permettre de parvenir à une « solution politique » au conflit du Sahara avec « l’implication des quatre parties concernées : le Maroc, l’Algérie (citée cinq fois dans la résolution), la Mauritanie et le Front Polisario », précise la même source.

Par ailleurs, pour le président de ce Conseil, l’écrivain et analyste politique, Ricardo Sánchez Serra, le doute ne semble plus de mise. Dans une récente publication, il avait appelé le « polisario » à saisir cette « occasion historique » que lui offre le processus politique de l’ONU et à accepter le plan d’autonomie proposé par le Maroc comme solution à ce conflit. Tout porte désormais à croire que les dés sont jetés...

 




Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale