Evolution du Covid-19 au Maroc

7556
confirmés
202
décès
4841
guérisons
Huawei se tourne vers Mediatek pour remplacer les puces Kirin Jeux Olympiques 2032 : L'Australie suspend sa candidature Le Groupe Al Omrane lance son bureau d'ordre digital Le rapatriement présumé de cadres de Renault indigne les Marocains bloqués à l'étranger L’OMS craint une “épidémie silencieuse” en Afrique SNRT : Reprise de la diffusion des cours aujourd’hui Nador : Un agent d'autorité suspendu pour détournement d'aides alimentaires Aîd Al Fitr célébré ce dimanche au Maroc Beauté : Ces rituels ancestraux 100% marocains que vous devez adopter Boxe: Mike Tyson prépare son combat contre Evander Holyfield

Le mystère plane toujours sur l'origine du béluga au harnais découvert en Norvège

Le mystère plane toujours sur l'origine du béluga au harnais découvert en Norvège
Source : Sciencesetavenir.fr
15/05/2019 13:06

Le béluga découvert en Norvège et portant un harnais soulève encore beaucoup de questions. Sa provenance est toujours inconnue mais l'hypothèse d'une utilisation militaire par les Russes n'est désormais plus la seule piste envisagée.

Fin avril 2019, un béluga (Delphinapterus leucas) était repéré au nord de la Norvège. L'animal ne semblait pas craindre la proximité des pêcheurs ou des biologistes marins dépêchés sur place. Finalement, un plongeur est allé à l'eau, à la rencontre du cétacé et a pu lui retirer le harnais qu'il portait et comportant l'étrange inscription "Equipment St Petersburg". Encore plus étrange : une caméra ou un appareil photo semblait pouvoir se fixer sur cet harnachement. Depuis, l'origine de l'animal est toujours inconnue même si différentes pistes ont été évoquées.

Des cétacés largement utilisés dans des programmes militaires

L'inscription a conduit de nombreuses personnes, y compris des chercheurs, à supposer que ce béluga était une sorte d'espion russe. Martin Biuw, professeur à l'université norvégienne de Tromso a déclaré dans le journal norvégien Verdens Gang que "s'il vient de Russie - et il y a de bonnes raisons de le croire -, cela n'est pas non plus du fait de scientifiques russes, mais plutôt de la marine russe". Est-ce une hypothèse plausible ? Elle l'est effectivement. Contacté par la radio russe Govorit Moskva, un colonel s'est amusé de la paranoïa norvégienne tout en confirmant l'utilisation de cétacés à des fins militaires. "Nous avons des dauphins de combat que nous ne cachons à personne", a-t-il déclaré. Avant d'ajouter "Nous ne sommes pas des idiots. Si, avec l'aide de cet animal, nous effectuions des reconnaissances, écririons-nous carrément un numéro de téléphone portable ?". Selon l'officier, ces animaux sont notamment dressés à explorer les fonds...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale