La bactérie tueuse d'oliviers Xylella, un danger potentiel pour le Maroc

La bactérie tueuse d'oliviers Xylella, un danger potentiel pour le Maroc
Source : medias24.com
16/05/2019 14:07

Xylella Fastidiosa, la bactérie tueuse d’oliviers et bien d’autres plantes, n’est pas présente au Maroc, grâce un programme de lutte établi par l’Onssa sur tout le territoire marocain, et surtout au niveau des frontières.

La bactérie, qui date de plus d’un siècle et qui arrive des Etats-Unis, s’est propagée en Europe ces six dernières années. Elle a été détectée pour la première fois en Italie, dans la région des Pouilles en 2013, où des milliers d’arbres d’olivier ont dépéri.

Plusieurs villes européennes sont désormais touchées, notamment la Corse, la France, l’Espagne et le Portugal.

Xylella Fastidiosa est considérée comme l’une des bactéries les plus dangereuses pour les végétaux à l’échelle mondiale, et provoque diverses maladies pouvant conduire à leur dépérissement, voire à leur mort.

"La bactérie n’est pas présente au Maroc" selon Rachid Benali, président d'Interprolive, la Fédération interprofessionnelle marocaine de l’olive.

Joint par Médias 24, M. Benali nous confie que "l’Onssa a établi, ces deux dernières années, un plan de lutte pour éviter la propagation de cette bactérie au Maroc. Parmi ses principales actions, l’Office effectue un contrôle systématique de tous les plants qui arrivent de l’étranger"....

 




Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale