Crise au sein de l’AFEM: Aïcha Amrani Lâasri sort de son silence et défend son bilan

Crise au sein de l’AFEM: Aïcha Amrani Lâasri sort de son silence et défend son bilan
Source : le360.ma
20/05/2019 10:00

L’Association des femmes chefs d’entreprises du Maroc (AFEM) est secouée par une grave crise de gouvernance. Poussée à la démission, la présidente élue, lors du scrutin du 5 juin, Aicha Amrani Lâasri conteste sa «destitution» et raconte sa version des faits.

Il convient de rappeler qu’un communiqué diffusé, il y a quelques jours, au nom de l’AFEM, avait acté la «démission» de Aicha Amrani de son poste de présidente, en lien avec «un contexte marqué par des problèmes de gouvernance que connaissent les organes de décision et qui mettent en danger l’intérêt de l’Association». Le communiqué fait également état de la création d’un comité composé de 5 anciennes présidentes de l’AFEM, en charge de la gestion d’une phase transitoire jusqu’à la tenue d’une prochaine assemblée générale.   Le communiqué diffusé, ce jeudi 18 mai, par la principale concernée, Aicha Amrani, donne une nouvelle version des faits. Revendiquant son statut de «présidente légitime de l’AFEM…élue de façon démocratique le 5 juin 2019 pour un mandat de 3 ans», Lamrani affirme avoir présidé pendant le mois d’avril deux réunions du Conseil d’Administration.   La première le 15 avril 2019, en présence de deux huissiers. Celle-ci a été reportée pour cause de non atteinte du quorum.   La deuxième a été tenue le 29 avril 2019, en présence de deux huissiers où Amrani a délibéré avec les membres présents ou représentés et a designé son bureau.   Le 30 avril, poursuit-elle, un conseil d’administration a été convoqué par quelques membres dans le but de «destituer la présidente élue démocratiquement par l'AG», et ceci en sa présence et celle de deux huissiers, un représentant de Amrani et l’autre représentant la partie adverse.   Du rififi au sein de l’AFEM: la présidente, Aicha Laasri Amrani, poussée à la démission   Ci-après, la version des faits rapportée dans le communiqué de Aïcha Amrani Lâasri: «Madame Aicha Amrani Lâasri estime que le communiqué diffusé et relayé par plusieurs supports médias, porte atteinte à sa dignité et son image.   Mme Aïcha Amrani Lâasri déclare qu’aucune éventuelle destitution ne peut être prononcée que par l’assemblée générale, qui l’a élue à la majorité des votes (65% des votes), conformément à la loi du 15 novembre 1958.   Parmi les causes citées par la personne interviewée dans ledit article, l’incapacité de Mme Aicha Amrani de fédérer les membres de son bureau, d'où un problème de gouvernance selon ses dires. Il faut reconnaître que Mme Amrani, et malgré les poches de résistance à tout changement, n’a jamais baissé les bras. Au contraire, elle a été derrière la mise en œuvre de plusieurs projets, dont  celui de l'incubateur Casa Pionnière, dans tout son processus et sa duplication dans 6 régions du Maroc....




Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale