Des marchés juteux au centre d’une guéguerre entre sociétés de dialyse

Des marchés juteux au centre d’une guéguerre entre sociétés de dialyse
Source : le360.ma
25/05/2019 01:00

Kiosque360. La procédure d’appel d’offre pour les marchés des prestations de dialyse aux personnes possédant la carte Ramed soulève un tollé général. La cour des comptes a relevé l’existence d’un monopole privé, l’absence de concurrence, la mauvaise qualité du service et une fraude à grande échelle.

Les transactions opérées par le ministère de la Santé avec des cliniques privées concernant les prestations de dialyse au profit des nécessiteux suscitent la colère de certains nouveaux centres médicaux. Ces derniers mettent en cause l’opacité qui caractérise l’octroi de ces marchés. La cour des comptes avait, d’ailleurs, dans un rapport récent, relevé l’absence d’une véritable concurrence dans l’adjudication de ces marchés.   Les magistrats ont pointé du doigt la procédure de l’appel d’offres ouvert pour remporter le marché des prestations de dialyse aux personnes possédant la carte Ramed. Sauf qu’un seul concurrent participe à cette opération en représentant un groupe de centres de dialyse. Cette manoeuvre a irrité un médecin responsable d’un centre qui en a fait part au chef du gouvernement, au ministre de la Santé et au conseil de la concurrence.  Une plainte qui souligne que cette procédure consacre le monopole et élude toute véritable concurrence au niveau du prix et de la qualité. D’autant, ajoute le docteur, qu’il existe des marchés dont l’exécution s’étale sur trois ans. Une situation qui a poussé les responsables des centres lésés à demander la non-prorogation des marchés concernés et le lancement de nouveaux appels d’offres.   Des opérations, précisent-ils, qui respectent les conditions de la concurrence et prennent en compte les remarques de la cour des comptes. Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du samedi 24 mai, que le groupe du PJD au sein de la chambre des représentants a adressé une lettre au ministre de la santé dans laquelle il lui demande d’enquêter sur les violations dans les transactions relatives à la prestation de dialyse fournie aux détenteurs de la carte RAMED. La question écrite et signée par le député Mustapha Ibrahimi souligne que: «Malgré les remarques pertinentes de la cour des comptes inhérentes à l’existence des cas de monopole, l’absence de la concurrence et la mauvaise qualité de service, les délégations du ministère de la Santé n’ont rien fait pour redresser ces dysfonctionnements dans le domaine de la dialyse».   Le groupe du parti de la Lampe a demandé au ministre de la Santé de clarifier les mesures urgentes qui seront prises pour «mettre en œuvre les recommandations de la cour des comptes afin d’unifier des prestations vitales à une catégorie précaire»...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale