« Mettre de l'eau dans son vin », en cette fin de Ramadan

« Mettre de l'eau dans son vin », en cette fin de Ramadan
Source : lesinfos.ma
01/06/2019 10:55

Chers lecteurs,

J’espère que vous allez bien et que la dernière semaine de Ramadan ne vous paraît pas interminable (c’est toujours vers la fin que ça devient trop long et trop compliqué, n’est-ce pas ?). Pour ma part, je fais aller. Cette vague de chaleur me fait atrocement mal à la tête et j’ai comme l’impression que les quelques neurones qui me restent sont en train de fondre (un phénomène qui est visiblement en train de se propager un peu partout). Bref, que le Tout puissant nous vienne en aide… et nous rafraîchisse. Amen.

Lundi, alors que Donald Trump retrouvait (momentanément) la raison - quelques jours après avoir menacé de « détruire l’Iran » – en affirmant finalement « ne pas vouloir nuire à l’Iran » et qu’il était même prêt au dialogue (je crois viscéralement que Trump est atteint de troubles bipolaires) et que le fils prodigue de Benjamin Netanyahu nous invitait, nous « arabes » et « musulmans », à « libérer les villes de Ceuta et Melilla » (quelqu’un pour lui expliquer ou on le laisse faire le mariole ? Non mais parce qu’il faut croire que les lacunes en histoire-géographie sont d’ordre génétique dans cette famille), du côté du Maroc, Radio Mars suspendait deux de ses consultants pour « atteinte à l’image du pays ». Bon, pour vous faire un topo rapide, Fadel Abdellaoui et Xavier Sanchez (de leurs noms) sont des Rajaouis convaincus et assumés, c’est donc tout naturellement (et c’est de bonne guerre) qu’ils ont exprimé sur les réseaux sociaux leur soutien à l’équipe du Tarajji de Tunis contre laquelle le Wydad de Casablanca (grand rival du Raja) disputera la finale de la ligue des Champions d’Afrique. Ils ont aussi critiqué le choix de l’arbitre qui officiera lors de cette rencontre et qui est connu pour sa « sympathie » pour le club casablancais (encore un secret de polichinelle). Autrement dit, ils ont exprimé leur opinion dans un contexte où les « tacles » entre supporters ennemis sont monnaie courante dans le monde. Sauf qu’ici, c’est le Maroc et qu’au Maroc, quand tu exprimes une opinion qui n’arrange pas la masse, tu te fais tout naturellement lyncher, insulter, menacer de mort toi, ta femme et tes enfants (oui, oui, les familles des consultants ont été menacées) et éventuellement virer par un employeur qui t’enfonce en te traitant de « perturbateur, traître à la nation » dans un communiqué qui, au final, légitime les violences que tu subis. C’est extraordinaire ! Sachez par ailleurs, chers lecteurs, que plus d’une fois des intervenants dans cette station de radio ont dérapé, gravement qui plus est. Lino Bacco, à titre d’exemple, a déjà tenu des propos racistes en plein direct, provoquant un tollé, et pourtant il est encore là, au nom de la liberté d’expression, semble-t-il. Bref, Radio Mars, dans sa débordante incohérence, a raté une belle occasion de se taire et a jeté dans la fosse aux lions deux des siens sans le moindre scrupule. Pathétique.
Mardi, pendant que Jared Kushner partageait un ftour royal avec notre monarque (Kushner, étant le conseiller et le gendre de Donald Trump, est présenté comme une sorte de génie qui parviendra, disent-ils, à solutionner le conflit israélo-palestinien. Toutefois, le génie devra faire sans les Palestiniens, puisqu’ils ne veulent plus entendre parler de l’administration Trump depuis que Jérusalem a été désignée capitale d’Israël), que nos enseignants contractuels – en guerre avec le ministère de l’Éducation depuis…oh ! Tellement longtemps ! – rendaient hommage à leur désormais « martyre », le père de l’une des enseignantes décédé lors d’une manifestation alors qu’il voulait simplement soutenir sa fille (ils appellent désormais à faire front contre les violences de l’État qu’ils accusent d’être à l’origine de ce drame) et que notre « grand » intellectuel et « savant » islamique, El Mokrie Abouzaid El Idrissi, déclarait au cours d'une conférence que « personne ne peut nier cette vérité : L’Homme est né des spermatozoïdes de l’homme et des spermatozoïdes de la femme » (pour ma part, je conteste fermement cette affirmation et regrette amèrement que le spermatozoïde qu’il fut n’ait pas fini écrasé contre le sol plutôt que contre un ovule) ; les détails des résultats des votes des Français résidant au Maroc pour les élections européennes filtraient dans nos médias. Ainsi, nous apprenions qu’à Agadir et Marrakech, le Rassemblement National (ex Front national) est arrivé en deuxième position. Bon, soyons d’accord, il y a eu un taux d’abstention d’environ 78%, donc les chiffres n’ont rien d’indicatif, mais je ne comprendrai jamais les Français qui vivent chez nous et qui votent pour l’extrême-droite chez eux. Seraient-ils de ceux qui désirent l’argent du beurre mais sans le « beur » ?… Bref, que le bon Dieu les aiguille dans leurs paradoxes. 
Mercredi, tandis qu’une étude venait nous expliquer que Ramadan n’a aucune espèce d’impact sur la vie professionnelle des Marocains et que ces derniers s’estiment même « sereins » pendant cette période de l’année (il est vrai qu’ils sont juste un peu énervés, fatigués, en manque d’eau, de nicotine, de nourriture et de patience, mais rien de bien extraordinaire non plus, hein) et que le Parlement israélien votait pour sa propre dissolution moins de deux mois après avoir été élu (ce qui est une première dans l’histoire d’Israël, Benjamin Netanyahu ayant été incapable de former une coalition de gouvernement avec les partis de droite arrivés en tête des législatives, il a préféré renvoyer les Israéliens aux urnes le 17 septembre prochain), du côté du plus beau pays du monde, le Parlement a décidé de tenir prochainement une réunion spéciale pour discuter – tenez vous bien - de « la qualité des programmes de télévision au cours du mois sacré ». Ainsi, plusieurs partis demandent au ministère de la Communication et de la Culture « d'examiner et d'évaluer les programmes de télévision de la première ainsi que la deuxième chaîne nationale » (je leur souhaite bien du courage !). Tout ceci a l’air clownesque, je vous l’accorde, mais ce n’est pas plus mal finalement parce qu’il y a tellement d’âneries à la télé qu’il serait grand temps d’en faire un débat jusqu’entre les murs du Parlement. Bon, sachez quand même que malgré la médiocrité des programmes de nos chaînes publiques, c’est pendant le Ramadan et son avalanche de navets et autres crétineries qu’elles réalisent leurs meilleurs scores, alors bon, entre la qualité et la quantité, vous vous doutez bien que c’est la médiocrité qui triomphera. Lah yester.
Jeudi, alors que deux de nos compatriotes prenaient tranquillement leur douche dans un bus (bof, chacun son délire et puis tant qu’ils sentent bon…) et que le terroriste poseur de bombe à Lyon expliquait qu’il avait agi au nom de Daech et qu’il avait soigneusement choisi le timing (à 48 heures des élections européennes), afin d'influencer le vote en faveur des populistes et « pousser les musulmans à la révolte » (je ne sais pas ce que fume cet énergumène, mais ce n’est clairement pas de la bonne), une très mauvaise nouvelle tombait pour les grands amateurs de thé à la menthe que nous sommes. En effet, la direction régionale de l’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA) a déclaré que la menthe produite dans la région Souss Massa Drâa représentait un danger pour la santé des consommateurs. Ainsi, en se basant sur des échantillons prélevés sur des feuilles de menthe par-ci et par-là, l’ONSSA en a conclu que les producteurs utilisaient des produits chimiques non homologués et abusaient (beaucoup trop) d’autres produits homologués. Alors un conseil, chers lecteurs, buvez de l’eau – et mettez-en dans votre vin tant qu'à faire -, c’est beaucoup mieux pour la santé !
Et vendredi, le Conseil supérieur des oulémas fixait le montant de Zakat Al Fitr pour cette année à 13 dirhams par personne, pendant que nous apprenions en même temps – et non sans amusement – le grand retour des alcootests sur les routes du Maroc après la fin du Ramadan. C’est de circonstance me direz-vous, avec le retour des bonnes vieilles habitudes ! N’est-ce pas ?
Allez, je vous laisse chers lecteurs et vous souhaite un excellent Aïd ! Salut !

 

Majda EL KRAMI

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale