La sécheresse perturbe humains et animaux en Inde

La sécheresse perturbe humains et animaux en Inde
Source : Sciencesetavenir.fr
10/06/2019 11:05

A cause de la hausse des températures, les autorités ont constaté des violences en Inde, notamment pour l'approvisionnement en eau.

Chez les araignées Anelosimus studiosus, au delà de 31°C, la coopération s'arrête. Les arachnides se battent alors. La chaleur a effectivement de bien drôles d'effets sur le comportement animal. L'Inde en fait en ce moment même l'expérience : rixes entre singes, tigres dans des villages... Face à la sécheresse et aux températures extrêmes, les animaux multiplient les comportements inhabituels dans le pays, selon les médias locaux.

Les sources d'eau particulièrement convoitées 

Les températures ont atteint la semaine dernière 50,3°C dans la ville de Churu, au Rajasthan, juste en deçà du record national de 51 degrés. Quelques 15 singes sont décédés, probablement d'une insolation, après s'être battus pour l'accès à une source d'eau dans le massif forestier de Joshi Baba, a indiqué un garde forestier à un média indien, P. N. Mishra. Cette rixe est un comportement "rare et étrange pour des herbivores", a-t-il affirmé. Selon des médias, des tigres auraient également quitté les réserves forestières qu'ils habitent pour aller chercher de l'eau dans des villages, semant la panique.

Une sécheresse qui a entraîné des violences dans la population

La chaleur a également provoqué des comportements violents... chez les humains. Dans l'État de Jharkhand, un homme a poignardé six autres personnes après avoir été empêché de remplir des barils d'eau supplémentaires dans un réservoir public, ont rapporté les médias. Le 7 juin 2019, un homme de 33 ans est mort après un combat similaire dans l'État du Tamil Nadu. Une étude américaine publiée en août 2013 dans la célèbre revue Science révélait que les faits de violence s'accroissent lorsque la température augmente. 

L'explication n'était pas clairement établie. L'une des théories fait le lien entre des récoltes moins bonnes à cause d'une sécheresse et une propension plus grande des humains à prendre les armes pour s'assurer un moyen de subsistance. Une autre hypothèse suppose aussi que la chaleur pourrait aussi avoir des effets physiologiques qui entraînent une plus grande irritabilité et donc, une plus grande propension à réagir violemment. Ce phénomène particulièrement inquiétant alors que le monde fait face à une hausse des températures.

La mousson annuelle en retard

Dans le nord de l'Inde, l'Etat d'Uttar Pradesh a connu également ces derniers jours, outre la chaleur, des tempêtes de sable dont les vents violents ont rasé des maisons et abattu arbres ou poteaux, faisant 24 morts. Et les services météorologiques en prévoient d'autres pour les deux jours qui viennent. En 2018, dans ce même Etat, une série de tempêtes de sable de ce type avaient fait 150 morts et d'innombrables destructions. La mousson annuelle, qui amène des pluies bienvenues sur le sous-continent indien, a plus d'une semaine de retard sur son calendrier habituel, mais devrait arriver dans les jours qui viennent, selon les services météorologiques....

 




Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale