Evolution du Covid-19 au Maroc

7697
confirmés
202
décès
5223
guérisons
HBO Max: dernier venu parmi les plateformes de streaming BAD : Akinwumi Adesina réfute les accusations à son encontre KPMG: le Real Madrid, club le plus cher au monde devant Manchester United Les cafés et restaurants refusent de reprendre l’activité en livraison et en service à emporter L'ancien Premier ministre Abderrahman El Youssoufi n'est plus Les services à emporter et en livraison autorisés pour cafés et restaurants dès ce vendredi 29 mai En France, cafés, bars et restaurants accueilleront leurs clients dès le 2 juin Enseignement supérieur : Une plateforme en ligne pour le suivi des bourses des étudiants Etat d'urgence : Non, le Maroc n'ouvrira pas ses mosquées le 4 juin ! Football : la Premier League reprend le 17 juin

Quand l'APS piétine le droit et la déontologie

Quand l'APS piétine le droit et la déontologie
Source : le360.ma
10/06/2019 15:00

Le Maroc s'est interdit toute réaction sur ce qui se passe en Algérie, respectant le principe de non-ingérence et le bon voisinage, mais l'aile armée de la presse voisine, à sa tête l'agence officielle, continue de plastronner, bluffer et conspirer contre le Maroc et ses institutions.

Dans une dépêche truffée de contrevérités, de mensonges et d'incohérences, l'APS s'est autorisée, sans vergogne, une lecture biaisée et une manipulation du compte rendu du Conseil des ministres du 4 juin qui a adopté, parmi d'autres textes, l'accord de pêche entre le Royaume et l'Union européenne, son Protocole de mise en œuvre et l'échange de lettres l'accompagnant, lequel accord couvre la zone de pêche qui s'étend de Cap Spartel au nord à Cap Blanc, au sud de la ville de Dakhla.   Dans une vaine tentative de détourner l'opinion publique internationale sur la situation interne du pays, qui bascule dangereusement, au mépris des revendications du peuple algérien frère, l'APS hallucine que le Conseil des ministres marocain "a reconnu solennellement la non souveraineté" du Royaume sur son Sahara en adoptant l'accord de pêche avec l'Union européenne.   Mais qu'en est-il vraiment ?   Le texte de l'accord de pêche en question est une nouvelle mouture qui vient renouveler la précédente, arrivée à expiration en juillet 2018.   Si l'accord expiré, qui avait fait l'objet d'une procédure au niveau de la Cour de justice de l'Union européenne, n'avait pas prévu expressément les eaux territoriales marocaines des provinces du sud, le nouvel accord rattrape cette précision et l'inclut dans le texte.   Le souci des négociateurs marocains et européens, qui ont longuement travaillé sur les nouvelles dispositions de l'accord, était de prendre en considération les remarques de la justice européenne, qui, outre la nécessité d'inclure expressément les eaux territoriales marocaines des provinces du sud, ont insisté sur l'impératif de démontrer le bénéfice des populations marocaines sahraouies dudit accord. Ce qui a été fait de manière éloquente, chiffres, preuves et témoignages à l'appui....

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale