Les ambitions à 500 millions d’euros d’Alexandre Benalla au Maroc

Les ambitions à 500 millions d’euros d’Alexandre Benalla au Maroc
Source : Lesinfos.ma
16/07/2019 15:00

Alors qu’il est à nouveau visé par une plainte pour corruption, l’ex-responsable de sécurité du président français Emmanuel Macron, Alexandre Benalla affiche les ambitions de sa société basée au Maroc et dont il prévoit un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros sur le long terme.   

Dans une interview accordée au journal Le Nouvel Economiste, l’ex chargé de mission pour le cabinet du président français se confie sur les ambitions éléphantesques de sa société basée au Maroc. La SARL installée à Marrakech et spécialisée en cybersécurité a été créée fin 2018, explique-t-il, se vantant d’un chiffre d’affaires de 450 000 euros après seulement deux mois d’existence. Pourtant ce chiffre n’est rien en comparaison avec le CA que vise ce franco-marocain sur le moyen et le long terme. 

« Je vise un CA de 3 millions d’euros pour 2019, l’idée étant de viser à 10 ans un chiffre de 300 à 500 millions », poursuit-il. En effet, le franco-marocain fils du vice-président de l’Université d’Oujda prévoit d’étendre ses activités en Afrique et en Europe, après avoir réussi dans un premier temps à s’implanter au Nigeria.

La société Comya Group basée à la capitale ocre poursuit néanmoins ses activités alors que son unique associé est à nouveau visé par une plainte.  Cette dernière a été déposée le mois dernier par l’association anti-corruption Anticor pour « corruption, corruption passive, blanchiment et entrave à la justice » s’ajoutant ainsi aux enquêtes préliminaires déjà entamées par la justice française portant sur les mêmes accusations. 

Dans la ligne de mire de l’association, le « volet russe de l’affaire Benalla»,  note l’entité dans un communiqué faisant référence au fameux contrat russe s’élevant à plusieurs milliers d’euros par un oligarque russe proche de Vladimir Poutine et dont une partie a été reversée au Maroc par Benalla, dévoilait Mediapart dans une précédente enquête. 

Pour rappel, l’Office des changes marocain avait mené en avril dernier un contrôle suite à des mouvements suspects dans cette même société qui s’appelait encore « Instra conseil ». 

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale