Attentats d’Imlil : Les principaux accusés écopent de la peine capitale

Attentats d’Imlil : Les principaux accusés écopent de la peine capitale
Source : Lesinfos.ma
18/07/2019 16:00

Les 24 accusés du meurtre de deux jeunes femmes scandinaves l’an dernier à Imlil, dans la région Marrakech, ont été déférés jeudi devant le juge de la Chambre criminelle, chargée des affaires de terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel de Salé. Le tribunal a livré son verdict !   

« Que Dieu [nous] pardonne ». A quelques heures du délibéré par la Cour d'appel de Salé de la très attendue affaire terroriste du double meurtre d'Imlil, le bourreau présumé ainsi que les trois principaux accusés ont eu ces quelques mots, dans l'attente du couperet de la justice. Pour Abdessamad El Joud, Younes Ouziad et Rachid Afati, le verdict est sans appel : ils sont condamnés à la peine capitale.
Un quatrième accusé a écopé de la réclusion perpétuelle tandis que les autres prévenus ont écopé de peines allant de 5 à 30 ans de prison ferme. 
De nombreux prévenus clamaient pour leur part encore leur innocence ce jeudi, plusieurs mois après les multiples arrestations menées par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), en collaboration avec la Gendarmerie Royale et la Sûreté nationale.
Parmi les présumés terroristes, un ressortissant hispano-suisse est accusé de « constitution d’une bande pour préparer et commettre des actes terroristes, atteinte à la vie de personnes avec préméditation, possession d’armes à feu et tentative de fabrication d’explosifs en violation à la loi, dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public ». Ce dernier a finalement écopé d’une peine de 20 ans de prison ferme. 
Dans ce sens, Me Khalid El Fataoui, représentant la famille de Louisa Vesterager Jespersen qui s’est constitué partie civile dans l’affaire, à déclaré à l’AFP que «[nous] attendons des peines aussi cruelles que l’a été ce crime ». La mère de la victime avait quant à elle appelé les juges à condamner les trois principaux accusés à la peine de mort. 
 
Un dédommagement de la part de l’État 
 
Par ailleurs, dans le cadre de cette affaire, un autre volet sur lequel devra trancher la Cour d’appel de Salé tient à la responsabilité de l’État. Une première dans un tel dossier ! En effet, la partie civile a invoqué «la responsabilité morale» de l’État, étant donné que  les « précautions nécessaires pour éviter le crime n’avaient pas été prises », révélaient nos confrères de Telquel. La famille de Louisa demande à cet effet un dédommagement de 10 millions de dirhams. 
Toutes les « défaillances » invoquées par la partie civile ont été discréditées par l’agent judiciaire représentant l’État marocain, faisant valoir l’« expertise antiterroriste » du royaume « reconnue dans le monde entier », note l’AFP. La Cour d’appel a finalement donné raison à l’agent judiciaire étayant l'irrecevabilité de la partie civile, tout en imposant aux quatre principaux suspects le versement de 2 millions DH aux familles de victimes. 
Pour rappel, les corps sans vie de deux touristes scandinaves avaient été retrouvés dans la région d’Imlil (province d’El-Haouz) en décembre dernier. Attribué à une cellule terroriste, le double meurtre a particulièrement choqué l'opinion publique ainsi que les autorités. Dès lors les mesures de sécurité ont été renforcées. 
 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale