CGEM : La maison brûle, Salaheddine Mezouar endosse le rôle de pompier

CGEM  : La maison brûle, Salaheddine Mezouar endosse le rôle de pompier
Source : Lesinfos.ma
19/07/2019 16:00

Le président de la CGEM revient sur la série de départs qui ont bouleversé la Confédération patronale au cours des précédents jours, soulignant avec insistance qu'il n'y a aucune « scission » ni « crise » au sein de l'organisation. De nombreuses rumeurs évoquent néanmoins de nombreuses guerres intestines et de prochains nouveaux départs.

« Il n'y a ni crise, ni implosion, ni malaise au sein de la CGEM». Tels ont été les mots prononcés par le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Salaheddine Mezouar lors d’une sortie médiatique, au cours de laquelle il a principalement été question de la série de départs de plusieurs membres de la confédération. 

 

Des divergences mais pas de scission

Plus tôt dans la semaine, la démission du vice-président général de la CGEM Faïçal Mekouar a fuité dans les médias. S’ajoutant aux démissions, annoncées plus tôt cette année, de trois piliers de la confédération : l’ancien directeur délégué, Fadel Agoumi, le vice-président en charge de la « compétitivité et l'environnement des affaires », Ahmed Rahhou ainsi que Hammad Kassal, qui occupait le poste de président de la commission des délais de paiement. Bien que toute une communication de crise ait été orchestrée, ce jeudi devant les médias nationaux, selon le  président actuel, « ces démissions ne reflètent en aucun cas une scission au sein de la CGEM », a-t-il affirmé. Et d’ajouter qu’« il peut y avoir des divergences internes et des malentendus. Cela fait partie de la vie des organisations ».

 

De nouvelles démissions en perspective 

Plus lucide, l’ancien ministre de l'Industrie, du Commerce et de la mise à niveau de l'Économie a tout de même laissé entendre que d’autres démissions pourraient suivre, dénotant ainsi d’une crise interne. Bien que les spéculations aillent bon train quant à sa propre démission, Salaheddine Mezouar  a déclaré qu’« il ne permettra à personne de faire du mal à cette organisation vieille de 70 ans, ou de l’empêcher de travailler correctement ». Et de conclure que « les hommes et les femmes passent mais l'organisation continue ».

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale