Pour un Maroc plus égalitaire : Préalable à l'émergence d'une nouvelle étape

Pour un Maroc plus égalitaire : Préalable à l'émergence d'une nouvelle étape
Source : Lesinfos.ma
31/07/2019 11:00

Le discours royal prononcé à l'occasion de la Fête du Trône marque un nouveau tournant dans la construction d'un Maroc plus proche des préoccupations citoyennes et rectifiant les inégalités sociales et géographiques.

Résolument social, le discours adressé au peuple marocain, par son souverain le Roi Mohammed VI à l'occasion de la Fête du Trône, s'est davantage ancré dans le réalisme. Les vingt dernières années de règne ont offert une perspective suffisante, comme le rappelle la MAP, pour dresser un « diagnostic global sur les besoins et les déficits qui se font ressentir sur le plan social », tout en remettant en question la « pertinence du modèle de développement national ».

 

A l'aune d'une nouvelle étape 

 

Selon la même source, « le constat est sans équivoque : les dernières années ont révélé l’incapacité de ce modèle de développement à satisfaire les besoins croissants d’une partie des citoyens, à réduire les inégalités et les disparités géographiques ».

Partant de ce postulat peu amène, le souverain évoque les contours de solutions opérationnelles. Pas question ici de pointer uniquement les manquements et les déficits. Ainsi, le Roi en appelle à la « rénovation du modèle de développement national », considérée comme un « préalable à l’émergence d’une étape nouvelle ».   

Selon la MAP, « l’ambition collective dans laquelle s’inscrit le discours royal ne saurait porter ses fruits sans consolidation de la confiance aussi bien entre les citoyens que dans les institutions nationales. Mais sans oublier de s’ouvrir davantage sur l’investissement étranger dont les atouts en matière sociale sont indéniables ». 

Le volet responsabilité sociale de ce discours est palpable. Le Roi Mohammed VI plaide en effet en faveur d'un « Maroc où s’estompent les disparités criantes et les comportements générateurs de frustration, où disparaissent les formes de rente existantes et les situations induisant des déperditions de temps et d’énergie ». Et d'ajouter qu'il est désormais urgent de mettre un terme à de tels agissements en faisant triompher les valeurs de travail, d’engagement responsable, de mérite, d’égalité des chances. 

Pour relever ces nombreux défis économiques et sociaux, le Roi a décidé de mettre en place la commission spéciale chargée du modèle de développement, une structure où devront siéger acteurs académiques aux côtés de compétences nationales, issues aussi bien du public que du privé.

« Le secteur public en particulier est appelé à opérer un triple sursaut en termes de simplification, d’efficacité et de moralisation. La modernisation des méthodes de travail, la créativité et l’innovation dans la gestion de la chose publique sont les clés de la réussite pour le futur modèle de développement que le Souverain appelle de ses vœux », ajoute la même source.

 

Du sang neuf et de nouvelles compétences

 

Pour toutes ces réalisations capitales, le Roi Mohammed VI a invité le Chef du gouvernement à proposer du sang neuf pour le gouvernement et l’administration, précisent nos confrères de Médias24. 

« Cette nouvelle étape sera marquée par le lancement d’une nouvelle génération de projets. Elle nécessite par conséquent de nouvelles compétences aux différents postes et niveaux de responsabilité. Du sang neuf doit, donc, être apporté au sein des institutions et des instances politiques, économiques et administratives, y compris le gouvernement ». « A cette fin, à l’horizon de la rentrée prochaine, nous chargeons le chef du gouvernement de soumettre à notre appréciation, des propositions visant à renouveler et enrichir les postes de responsabilité, tant au sein du gouvernement que dans l’Administration, en les pourvoyant de profils de haut niveau, choisis selon les critères de compétence et de mérite ».

Si la vision royale semble en appeler à un remaniement, elle se soustrait également du « tout politique », en insistant par ailleurs sur le rôle du citoyen en tant qu'acteur clé de cette nouvelle étape.  

Sa Majesté Roi a également cité les réformes profondes engagées, les réconciliations menées à bonne fin et les projets d’envergure réalisés, assurant que « grâce à la conjonction de ces choix essentiels, Dieu soit loué, Nous poursuivons l’édification du Maroc moderne, en nous employant à aplanir les difficultés rencontrées en chemin ». « Certes, il ne nous a pas toujours été donné de réaliser tout ce à quoi nous aspirons ». « Mais, aujourd’hui, Nous sommes plus déterminés à maintenir le cap, en capitalisant les acquis obtenus, en parachevant la dynamique de réformes en cours, en corrigeant les dysfonctionnements observés sur le terrain », a poursuivi le Souverain, sur une note empreinte d'espoir.

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale