Point de vue : Se déconnecter durant les vacances

Point de vue : Se déconnecter durant les vacances
Source : aujourdhui.ma
06/08/2019 16:00

Le workaholisme est une relation pathologique d’une personne à son travail.

 Cette relation se caractérise par une compulsion à consacrer de plus en plus de temps et d’énergie à son métier, au détriment des autres aspects de sa vie.S’organiser pour mieux se reposerPour passer des vacances reposantes, il faut s’organiser: La cure démarre avant de partir en vacances, dès que vos congés sont accordés, faire un planning des tâches à effectuer.Par exemple, faîtes des to-do list pré-congés. Vérifiez où vous en êtes au fur et à mesure pour ne pas vous retrouver les pieds dans l’eau en train de stresser sur un dossier urgent. S’assurer que les dossiers prioritaires sont suffisamment avancés et qu’il n’y aura pas d’urgence majeure en votre absence.Pensez aussi à informer vos clients et collaborateurs de votre absence, pour qu’ils puissent s’organiser. Par exemple, en indiquant la date de vos congés dans votre signature de mail et briefer vos collègues, en leur indiquant où vous en êtes sur chacun de vos projets.Créer un message d’absence automatique. Précisez vos dates de vacances et la personne à contacter en cas d’urgence.Et pour vraiment se déconnecter du travail, il faut en plus de changer de cadre, changer ses habitudes du quotidien et ne pas travailler pendant son temps libre.Pour ne pas être sollicité lors de ses vacances, en tant que manager, il faut montrer l’exemple à ses salariés en se déconnectant. Durant les vacances, choisir un lieu sans réseau ou avec très peu de débit. Au pire, vous recevrez les appels, voire les SMS de boulot, mais pas vos mails et autres fichiers hyper lourds.Vouloir se déconnecter volontairementUne fois en vacances, éteindre les portables, débrancher les chargeurs ?Tous connectés en mode «FOMO» Fear of Missing Out. Les motivations ? D’abord la peur de rater une info importante. Et surtout le smartphone qui leur notifie la moindre nouvelle, le moindre message, des outils numériques qui les tiennent en haleine… et en stress.Selon l’étude Mobile Report 2019, le mobile est la première source d’accès à Internet au Maroc en 2019. Avec une généralisation sur le territoire de l’utilisation destéléphones portables de 99,8% chez les ménages, que ce soit au niveau urbain ou rural. Toute personne qui côtoie un adolescent aujourd’hui pourra le confirmer. Ces consommateurs de demain pianotent à longueur de journée, décrivant leur vie sur les réseaux sociaux. Très gros utilisateurs de SMS, ils sont très fréquemment connectés à l’Internet mobile, regardant constamment s’ils ont un message. La contagion est aussi forte chez les 30-60 ans qui sont en quelque sorte «multi-addicts» : ils passent de l’ordinateur, au mobile, à la tablette en une journée.Combien de cadres consultent leurs messageries et mails professionnels le week-end et pendant leurs congés. Un besoin encore plus flagrant pour les voyageurs d’affaires qui ont quasiment leur bureau à portée de main ; donc, pouvoir se déconnecter dans un monde hyperconnecté, est-ce un luxe ?Concilier travail et vacancesLa difficulté à se déconnecter du travail pendant les vacances concerne principalement les fonctions à hautes responsabilités et les managers : pour concilier travail et vacances, ceux qui ne peuvent pas se déconnecter choisissent d’aller dans des centres de workation, toujours implantés dans des lieux dépaysants. Ce mix entre «work» et «vacation» est né il y a 10 ans aux Etats-Unis. Le principe : se rendre dans un lieu paradisiaque en bord de mer, dans une ferme, sur une montagne, rencontrer de nouvelles personnes qui veulent à la fois travailler et profiter d’un cadre dépaysant et faire des activités que l’on ne fait pas au quotidien. Il y a entre 130 et 150 espaces dédiés au workation dans le monde. Ils proposent des espaces communs pour favoriser l’échange, des activités pour découvrir d’autres personnes. Cela permet d’être plus créatif et de nouer de nouvelles relations.Alors addict au travail ?«Workaholic, j’étais énervée et je culpabilisais à fond durant les vacances qui n’en étaient pas vraiment» partageait Loubna qui a frisé le burn out. Le workaholisme est une relation pathologique d’une personne à son travail...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale