En Pologne, une bataille politique autour des LGBT

En Pologne, une bataille politique autour des LGBT
Source : nouvelobs.com
09/08/2019 06:01

Varsovie (AFP) - A deux mois des législatives du 13 octobre, le principal sujet chaudement débattu en Pologne n'est ni politique ni économique, mais arc-en-ciel: les conservateurs nationalistes au pouvoir et un archevêque catholique ont sonné l'alerte contre la "menace" LGBT.

D'un autre côté, l'aile gauche de l'opposition a vu dans la mobilisation des défenseurs des droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres une occasion pour attaquer le parti Droit et Justice (PiS, au pouvoir) et dénoncer son alliance de fait avec l'Eglise, traditionnellement très influente dans ce pays catholique.

"Et l'autre partie y trouve aussi une arme politique sous forme de défense des droits des minorités", ajoute le recteur de l'université Collegium Civitas à Varsovie.

- "Peste arc-en-ciel" -

Après une série de manifestations de protestation suscitées par une attaque de nationalistes contre une Gay Pride en province le mois dernier, l'archevêque de Cracovie Marek Jedraszewski a ajouté de l'huile sur le feu en dénonçant, dans une homélie, la "peste arc-en-ciel" qui a remplacé, selon lui, la "peste rouge" communiste.

La réaction a été immédiate: un dominicain, Pawel Guzynski, a appelé dans les médias les Polonais à envoyer des lettres à l'archevêque pour lui demander de démissionner. YouTube a bloqué la diffusion de l'enregistrement de l'homélie, puis l'a rétablie.

Samedi dernier, une centaine de jeunes gens portant des affiches arc-en-ciel ont crié "Jedraszewski, honte et infamie" devant sa résidence à Cracovie. Une manifestation similaire s'est déroulée mercredi devant la nonciature à Varsovie, pour demander la démission de l'archevêque et une intervention du Vatican.

En même temps, des fidèles s'exprimant sur la puissante station catholique ultra-conservatrice Radio Maryja ont appelé à une campagne similaire de lettres de soutien à envoyer au Vatican pour défendre Mgr Jedraszewski.

Mobilisés par la prise de position du chef du PiS Jaroslaw Kaczynski, qui avait parlé déjà en avril de "menace à l'identité, à la nation et à l'Etat polonais" due à la communauté LGBT et à la "théorie du genre", ils ont été indignés par des incidents tels que la publication sur internet d'images de la Vierge avec une auréole arc-en-ciel ou placée au milieu d'un sexe féminin.

L'épisode suivant est attendu samedi à Plock, une ville moyenne à 100 km à l'ouest de Varsovie, où une Gay Pride est prévue, alors que des appels à une réaction musclée, venant de l'extrême droite, ont circulé sur internet.

Dans un registre moins menaçant, une cinquantaine d'habitants de Plock ont adressé une lettre ouverte au maire pour lui demander de retirer le patronage qu'il a accordé à cette marche LGBT.

- "Campagne idéologique" -

Aux yeux des catholiques conservateurs et d'une bonne partie de l'épiscopat, la Pologne est la cible d'une "campagne idéologique" multiforme des milieux LGBT, préparée de longue date, soutenue et financée par des organisations internationales, telle ILGA-Europe.

Une longue analyse allant dans ce sens a été publiée par le président de l'agence d'information catholique KAI, Marcin Przeciszewski, un journaliste respecté...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale