L'Observatoire Alma révèle 39 galaxies jusqu'alors invisibles

L'Observatoire Alma révèle 39 galaxies jusqu'alors invisibles
Source : Sciencesetavenir.fr
09/08/2019 09:04

L'observatoire Alma vient de détecter 39 galaxies massives et très évoluées pourtant formées dans la prime enfance de l'Univers. L'existence de ces galaxies "invisibles" bouscule le modèle d'évolution de l'Univers.

Elles étaient déjà formées lorsque l'Univers avait à peine 2 milliards d'années – il en a 13,8 milliards aujourd'hui – mais… les astronomes ignoraient jusque-là totalement leur existence. Pas moins de 39 de ces galaxies massives, riches en étoiles et remplies de poussières situées aux confins de l'Univers viennent d'être dénichées par une équipe internationale utilisant le radiotélescope Alma. Et, comme l'indiquent leurs travaux publiés dans la revue Nature du 7 août, ces ancêtres passées jusque-là inaperçues obligent les astrophysiciens à repenser leur compréhension de l'évolution des galaxies.

Le coup de la poussière

Des galaxies lumineuses formées dans la prime enfance de l'Univers, le télescope spatial Hubble en avait déjà repéré quelques-unes : des galaxies jeunes, contenant peu d'étoiles, comme il se doit à cette époque très reculée. A chaque fois elles ont suscité de l'étonnement, car une des grandes questions de l'astronomie est de comprendre à partir de quelle époque le jeune Cosmos a pu former des galaxies. Mais ces 39 nouvelles-venues présentent un cas bien différent : ayant fouillé exactement au même endroit, Hubble n'avait rien vu ! Le célèbre télescope n'avait même pas pu repérer un soupçon d'astre. "Pourtant ces galaxies se comportent comme des vrais phares : elles ont la luminosité de mille milliards de Soleil", précise David Elbaz de l'Institut de recherche sur les lois fondamentales de l'Univers (IRFU) du CEA, un des signataires de l'article. La raison est à rechercher dans la quantité de poussière qui occupe l'espace entre les étoiles de ces galaxies. "Cette poussière absorbe la lumière visible des étoiles – qu'éventuellement Hubble aurait pu repérer. Et les réémet dans le domaine des ondes submillimétrique".  C'est bien pour cela que les chercheurs ont utilisé l'observatoire Alma : les 50 antennes sur les 66 ont réussi à repérer des galaxies là où Hubble n'avait rien vu.

Des galaxies adultes

Cette détection révèle le très grand nombre de galaxies géantes –10 à 100 fois plus que ce que supposaient les astronomes jusque là– dans les tout premiers âges de l’Univers. L’abondance de la poussière montre que les étoiles présentes dans ces galaxies sont déjà bien évoluées...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale