Brexit : Vers le renversement de Boris Johnson ?

Brexit : Vers le renversement de Boris Johnson ?
Source : Lesinfos.ma
16/08/2019 11:00

Pour éviter un Brexit sans accord le leader du parti travailliste, Jeremy Corbyn, a adressé une lettre aux partis d’opposition leur proposant un plan afin de renverser Boris Johnson.

Jeremy Corbyn, le leader du parti travailliste, a adressé une lettre à l’ensemble des responsables politiques du pays opposés au Brexit brutal brandi par Boris Johnson depuis son entrée à Downing Street. Dans cette missive, le chef de l’opposition propose une alliance transpartisane afin de renverser Boris Johnson juste après la rentrée parlementaire, prévue le 3 septembre. « Notre priorité devrait être de travailler ensemble au Parlement pour empêcher une sortie sans accord, douloureuse, qui empêcherait les électeurs d’avoir le dernier mot », réclame Jeremy Corbyn aux leaders du Parti nationaliste écossais (SNP), du Parti libéral démocrate, aux nationalistes gallois et à plusieurs députés indépendants et conservateurs connus pour leurs positions pro-UE. « Il nous arrache de l'Europe pour nous emmener dans les bras de Donald Trump, avec son obsession pour un Brexit sans accord », poursuit-il.
Dans cette lettre, Jeremy Corbyn indique qu'il souhaite qu'un vote de confiance soit organisé au Parlement, dès qu'il aura la certitude de pouvoir faire chuter le gouvernement conservateur.
L'idée serait ensuite de mettre en place un « gouvernement temporaire strictement limité dans le temps, avec l'objectif de convoquer des élections générales » et faire ensuite campagne pour un nouveau référendum sur l'appartenance à l'UE, qui mentionnerait la possibilité pour le Royaume-Uni de rester membre, selon le leader travailliste.

Jeremy Corbyn : Le point de blocage

Pour mettre son plan à exécution, Jeremy Corbyn aura besoin de soutiens, même si la tâche semble rude. Toutefois, il pourrait compter sur les indépendantistes écossais du SNP qui approuvent l’idée mais pas le personnage, comme l'a laissé entendre la présidente, Nicola Sturgeon : « Ce n'est un secret pour personne, je ne suis pas une grande fan de Jeremy Corbyn. Mais nous n'écarterons aucune option, si cela permet d'éviter la catastrophe imminente d'un Brexit sans accord ».
Même son de cloche du côté des Libéraux-Démocrates. S'ils sont également contre la perspective d'une sortie sans accord, ils s'opposent tout autant à un gouvernement dirigé par Jeremy Corbyn. « Nous sommes confrontés à une crise nationale », a déclaré Jo Swinson, la présidente du parti. « Nous pourrions avoir besoin d'un gouvernement d'urgence pour résoudre ce problème. Mais si Jeremy Corbyn veut vraiment que ça réussisse, il doit comprendre qu'il ne peut pas diriger ce gouvernement. Il n'a aucune chance d'unir les conservateurs rebelles et les indépendants. Ce n'est même pas certain qu'il puisse sécuriser toutes les voix travaillistes au Parlement ». 
Aussi, les quatre députés conservateurs contactés par Jeremy Corbyn sont sur la même longueur d'ondes. Nick Boles, Dominic Grieve, Oliver Letwin et Caroline Spelman ont répondu favorablement à l'invitation du leader travailliste dans une lettre et ont accepté de le rencontrer. « Nous sommes d'accord que la priorité commune devrait être de travailler ensemble au Parlement pour empêcher un Brexit sans accord et acceptons votre invitation à discuter des différents moyens pour y parvenir », ont-ils écrit. Mais Caroline Spelman a précisé qu'elle ne soutiendrait « en aucune circonstance » un gouvernement mené par le leader travailliste.

Pour information, le Parlement britannique recommencera à siéger le 3 septembre, après une pause estivale. Si cette motion censure contre le gouvernement Johnson était votée, les députés disposeraient de deux semaines pour former une nouvelle administration, faute de quoi de nouvelles élections seraient organisées.

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale