Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes

Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes
Source : aujourdhui.ma
19/08/2019 12:00

La 4ème édition se tiendra du 29 août au 1er septembre à Marrakech Le 4ème festival Atlas Electronic se tiendra du 29 août au 1er septembre à la Villa Janna à Marrakech pour sensibiliser, de nouveau,

Le 4ème festival Atlas Electronic se tiendra du 29 août au 1er septembre à la Villa Janna à Marrakech pour sensibiliser, de nouveau, à la question de la mobilité. La nature de cette musique abonde clairement dans le sens de la thématique de cet événement dont la 4ème édition rassemblera 125 artistes de 15 pays. En fait, le festival, qui se tiendra sous le slogan « Moving Forward» (aller de l’avant), souhaite, selon les initiateurs, mettre l’accent sur les inégalités quant à la liberté de mouvement et de déplacement, et leurs conséquences sur le paysage culturel mondial.

«En effet, pour certains, voyager au-delà des territoires est un véritable luxe. Il s’agit d’une liberté de mouvement, de parole et de pensée qui n’est pas donnée à tous, notamment aux artistes, à travers le monde», exalte la même source. C’est pourquoi Atlas Electronic a mis en place une programmation qui aborde la thématique sous différents angles et à travers diverses disciplines artistiques, à savoir musique, photographie et vidéo outre des ateliers et débats.  
En détail, le festival se déroulera dans 3 scènes pour y recevoir des artistes aux multiples univers. Dans ce sens, les organisateurs annoncent la participation du duo marocain de Djs, Kalboca, ainsi que la productrice et djette parisienne Crystallmess. A son tour, le « gnaoui blanc », Jauk Armal, sera également de la partie. Aussi, le groupe marocain de musique expérimentale Raskas et la chanteuse sud-africaine Ntombi Ndaba se produiront au festival. Celle-ci participe, selon la même source, à un projet de l’artiste résident, Esa Williams, ayant pour but de mettre en lumière différents types de sons africains, voire explorer la culture et le background historique dont ils ont été inspirés. «Ces trois dernières années, j’ai pu présenter à Atlas Electronic des performances d’artistes amis (comme Mim Suleiman ou Ata Kakl). Pour cette édition, je voulais continuer sur la même lancée en allant un peu plus loin qu’une simple présentation des morceaux…», explique Esa Williams...
 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale