L'Iran annonce l'abandon de toute limite à la recherche et au développement du nucléaire

L'Iran annonce l'abandon de toute limite à la recherche et au développement du nucléaire
Source : Lesinfos.ma
05/09/2019 11:00

Plusieurs mois après le retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien, le président iranien Hassan Rohani a annoncé mercredi soir abandonner toute limite à la recherche et au développement en matière nucléaire. 

C’est lors d'un discours télévisé que le président iranien Hassan Rohani a annoncé mercredi que son pays allait reprendre le développement de centrifugeuses, en vue d'un enrichissement de l'uranium « de manière accélérée ». Il a précisé que l’Iran enrichissait l'uranium uniquement à destination des centrales nucléaires. Et le dirigeant de prévenir que toutes les limitations sur la recherche et développement « seront levées dès ce vendredi ».
Parallèlement, le président iranien a annoncé qu'il accordait un délai supplémentaire aux Européens, pour tenter de sauver l'accord sur le nucléaire de 2015. « En même temps que cette troisième phase, nous allongeons de deux mois notre date butoir, pour permettre des discussions », a déclaré le dirigeant iranien. « Si nous obtenons un accord, cela montrera qu'il y a toujours moyen de négocier, de rationaliser et de se mettre d'accord », a-t-il ajouté.
Toujours selon les dires de Hassan Rohani, cette « troisième phase » sera « extrêmement importante », avec « des effets considérables ».


15 milliards de dollars en cause


Hassan Rohani a indiqué que cette décision avait été prise car l'Iran n'était « pas parvenu » au résultat souhaité, lors d'une récente tentative diplomatique menée par Paris, visant à préserver un accord malgré le retrait américain. En effet, lors du dernier sommet du G7, le président français Emmanuel Macron avait proposé d’enrayer l’escalade entre Washington et Téhéran, en négociant l’octroi d’une ligne de crédit de 15 milliard de dollars à l’Iran, pour compenser les sanctions américaines. Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères avait alors déclaré que l'Iran serait prêt à revenir à une application totale de ses engagements pris lors de l'accord de Vienne, si une telle mesure était appliquée. Toutefois, cette proposition européenne n’a pas réussi à « calmer » les Américains, bien au contraire. L'administration de Donald Trump ayant exclu mercredi toute « dérogation » aux sanctions des États-Unis contre l'Iran pour faciliter l'octroi de cette ligne de crédit à Téhéran.
 

Les États-Unis ne cèdent pas, mais…

 

Malgré les nouvelles déclarations de Hassan Rohani, les États-Unis ne comptent visiblement pas céder à ce nouveau bras de fer et ont refusé encore une fois l’octroi des 15 milliards de dollars de crédit censés compenser les pertes des exportations pétrolières iraniennes consécutives aux sanctions économiques infligées par Washington. Néanmoins, Donald Trump ne semble pas opposé à une rencontre avec son homologue iranien lors du prochain sommet à l’ONU : « Tout est possible », a-t-il affirmé.
Pour rappel, Donald Trump a claqué la porte en 2018 de l’accord international signé trois ans plus tôt avec l’Iran pour l’empêcher de se doter de la bombe atomique. Depuis, Washington impose à Téhéran des sanctions de plus en plus dures, interdisant toute vente de pétrole iranien. En représailles, les autorités iraniennes ont commencé depuis mai à revenir sur certaines restrictions imposées à leur programme nucléaire. Le 7 juillet, elles ont donné 60 jours – c’est à dire jusqu’au 5 septembre - aux autres signataires de l’accord pour les aider à contourner les sanctions américaines qui paralysent l’économie iranienne, sous peine de les voir s’affranchir d’autres obligations.

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale