Evolution du Covid-19 au Maroc

7714
confirmés
202
décès
5271
guérisons
Washington inculpe 28 Nord-Coréens pour le détournement de 2,5 milliards de dollars Baccalauréat 2020 : Le ministère de l’Éducation nationale publie les référentiels des examens La Bourse de Casablanca clôture la semaine dans le vert HBO Max: dernier venu parmi les plateformes de streaming BAD : Akinwumi Adesina réfute les accusations à son encontre KPMG: le Real Madrid, club le plus cher au monde devant Manchester United Les cafés et restaurants refusent de reprendre l’activité en livraison et en service à emporter L'ancien Premier ministre Abderrahman El Youssoufi n'est plus Les services à emporter et en livraison autorisés pour cafés et restaurants dès ce vendredi 29 mai En France, cafés, bars et restaurants accueilleront leurs clients dès le 2 juin

Entretien avec Fouad Hani, auteur-compositeur et interprète : «Je travaille beaucoup sur ma musique»

Entretien avec Fouad Hani, auteur-compositeur et interprète : «Je travaille beaucoup sur ma musique»
Source : aujourdhui.ma
20/09/2019 12:00

L’artiste marocain Fouad Hani nous parle de sa participation au 20ème Festival TANJAzz et de sa musique basée sur un rythme africain.

ALM : Que représente pour vous le fait d’avoir ouvert la programmation de TANJAzz 2019 ? Fouad Hani : C’est un honneur pour moi d’ouvrir la programmation du Festival TANJAzz, dont ma première participation remonte à 2008. Je remercie les organisateurs de m’avoir invité à prendre part pour la quatrième fois à ce festival.  Je suis ravi qu’ils continuent de me faire confiance et d’aimer ce que je propose une musique basée sur un rythme africain que nous trouvons chez nous au Maroc. Je remercie également Philippe Lorin, fondateur de TANJAzz, d’avoir fait de ce festival une réussite et d’avoir pensé à faire passer des artistes rares qui existent, mais personne ne les connaît.

Qu’est-ce que vous avez présenté lors de votre premier concert programmé, dimanche dernier à Mandoubia?Je me suis produit sur scène avec deux instruments traditionnels : le gougou et l’hajhouj, utilisés respectivement par des musiciens Gnaoua et ceux du Moyen Atlas. J’ai voulu ensuite jouer de la guitare, puis de la flûte traversière. J’ai interprété des morceaux de mon répertoire lors de mon dernier concert. J’ai essayé de préparer quelque chose d’original pour mon public. Je suis auteur-compositeur, je trouve que personne ne peut m’écrire ce que je peux raconter ou ne peut penser à ma place. Personnellement, je n’ai pas fait d’études littéraires et pourtant j’écris de la poésie et des textes de mes chansons. Je n’ai jamais été au conservatoire, mais j’ai appris tout seul à accorder ma guitare.

Pourriez-vous nous parler des réactions du public à votre dernier spectacle ? J’étais très ravi et ému de cet accueil chaleureux que le public m’a réservé tout au long de mon concert à Mendoubia. Les gens étaient exaltés et sont partis, à la fin de cette soirée, en train de répéter quelques titres de mes chansons en arabe, en français et en anglais, comme Mïmouna, les magouilles,… Ils ont bien réagi même pour les chansons en des langues qu’ils ne parlent pas.

Comment avez-vous développé votre talent ? J’ai grandi dans ce milieu de Gnaoua. Mes parents avaient l’habitude d’organiser, chaque année, une lila (soirée) au mois de Chaabâne. J’ai réussi avec le temps à écrire un recueil sur la musique Gnaoua au 20ème siècle. J’ai déjà fait des voyages en Afrique pour développer mes connaissances dans cet art. Cela m’a amené à rencontrer des vieux maâlems Gnaoua au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Mali. J’ai eu la chance de rencontrer, à Salé, Maalem Ba Hamane et d’avoir eu de longues discussions avec lui sur l’évolution de cette culture au Maroc.

Comment expliquez-vous votre absence de la plupart des festivals au Maroc ? J’attends toujours l’occasion de m’y produire. Je ne sais pas pourquoi on ne me programme pas dans les festivals d’Essaouira et Mawazine. Je crois que j’y ai droit comme artiste marocain, aimé et suivi de son public....

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale