Evolution du Covid-19 au Maroc

7807
confirmés
205
décès
5459
guérisons
Les meilleures astuces pour vous rafraîchir durant cet été Washington inculpe 28 Nord-Coréens pour le détournement de 2,5 milliards de dollars Baccalauréat 2020 : Le ministère de l’Éducation nationale publie les référentiels des examens La Bourse de Casablanca clôture la semaine dans le vert HBO Max: dernier venu parmi les plateformes de streaming BAD : Akinwumi Adesina réfute les accusations à son encontre KPMG: le Real Madrid, club le plus cher au monde devant Manchester United Les cafés et restaurants refusent de reprendre l’activité en livraison et en service à emporter L'ancien Premier ministre Abderrahman El Youssoufi n'est plus Les services à emporter et en livraison autorisés pour cafés et restaurants dès ce vendredi 29 mai

Le voyage périlleux des tortues de mer nées sur les côtes grecques

Le voyage périlleux des tortues de mer nées sur les côtes grecques
Source : Sciencesetavenir.fr
09/10/2019 06:06

Libérée de sa coquille sur une plage grecque, la petite tortue sort de son œuf sur le sable puis se précipite vers la mer : c'est le début d'un périlleux voyage durant lequel ne survivra qu'une tortue sur mille.

"Une sage-femme? Oui, je le suis tous les jours", sourit en dégageant une coquille Kira Schirrmacher, une des bénévoles qui surveillent les plages de la baie de Kyparissia dans l'est du Péloponnèse. Cette baie abrite le plus grand rassemblement de nids de ces tortues de mer, nommées Caretta Caretta, en Méditerranée.

 

Sur quelque 44 km de côtes, Kyparissia comptait plus de 3.700 nids cette année, et plus de 3.500 en 2018.

 

D'ordinaire, les femelles tortues retournent sur les plages de leur naissance pour pondre à leur tour lorsqu'elles atteignent l'âge de 20 ans, au rythme d'une ponte tous les deux-trois ans.

"Il semble que davantage de tortues femelles survivent et reviennent pour pondre", explique Dimitris Fytilis, un océanographe qui dirige le centre de sauvetage des tortues blessées "Archelon", à Glyfada, en banlieue d'Athènes.

Des bénévoles de l'ONG Archelon recherchent des bébés tortues vivants, sur une plage de Kyparissia, dans le sud-ouest de la Grèce, le 23 septembre 2019 (AFP - ARIS MESSINIS)

L'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) évalue à entre 36.000 et 67.000 le nombre de femelles pondeuses par an dans le monde pour cette espèce vulnérable, dont la situation est encore plus critique dans le Pacifique et l'océan indien.

Chaque nid contient jusqu'à 120 œufs, qui mettent jusqu'à 55 jours à éclore. Mais un cinquième d'entre eux ne donne jamais le jour à une tortue...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale