Evolution du Covid-19 au Maroc

7807
confirmés
205
décès
5459
guérisons
Les meilleures astuces pour vous rafraîchir durant cet été Washington inculpe 28 Nord-Coréens pour le détournement de 2,5 milliards de dollars Baccalauréat 2020 : Le ministère de l’Éducation nationale publie les référentiels des examens La Bourse de Casablanca clôture la semaine dans le vert HBO Max: dernier venu parmi les plateformes de streaming BAD : Akinwumi Adesina réfute les accusations à son encontre KPMG: le Real Madrid, club le plus cher au monde devant Manchester United Les cafés et restaurants refusent de reprendre l’activité en livraison et en service à emporter L'ancien Premier ministre Abderrahman El Youssoufi n'est plus Les services à emporter et en livraison autorisés pour cafés et restaurants dès ce vendredi 29 mai

Avoir un chien augmenterait l’espérance de vie selon une étude

    Avoir un chien augmenterait l’espérance de vie selon une étude
Source : santemagazine.fr
09/10/2019 13:21

Selon une nouvelle étude ainsi qu’une méta-analyse récemment publiées, avoir un chien serait associé à une vie plus longue, et à une meilleure santé cardiovasculaire, en particulier pour les survivants de crise cardiaque ou d’AVC.

Rien de tel qu’un chien pour aider les personnes seules à rompre l’isolement... mais aussi pour augmenter son espérance de vie, et améliorer sa santé cardiovasculaire. C’est en tout cas ce qu’affirment des scientifiques après avoir mené une étude sur le sujet.

Dans cette étude, parue dans la revue spécialisée Circulation: Cardiovascular Quality and Outcomes , le fait d’avoir un chien a en effet été associé à une vie plus longue et à de meilleurs résultats cardiovasculaires, en particulier chez les personnes ayant survécu à un accident vasculaire cérébral (AVC) ou à un infarctus.

Les chercheurs ont ici comparé les dossiers de santé de propriétaires et de non-propriétaires de chiens après une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, en utilisant les données fournies par le registre national suédois des patients. Les patients étudiés étaient des résidents suédois âgés de 40 à 85 ans ayant subi une crise cardiaque ou un AVC ischémique entre 2001 et 2012...

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale