Barcelone : L’anarchie totale après la condamnation des indépendantistes Catalans

Barcelone : L’anarchie totale après la condamnation des indépendantistes Catalans
Source : Lesinfos.ma
17/10/2019 15:00

Les rues de Barcelone sont blindées de manifestants indépendantistes depuis le lundi 14 en réaction aux peines de prison infligées par la Cour Suprême vis à vis des dirigeants catalans ayant réalisé un référendum illégal d’indépendance.  

9 à 13 ans de prison pour neuf indépendantistes catalans et ce, pour avoir contribué à la tentative de sécession de la Catalogne en 2017.

Fous furieux, les séparatistes ont envahi les rues de Barcelone et ont semé le chaos dans la ville catalane protestant contre le verdict honteux selon leurs propos.

En effet, la décision de la Cour Suprême Espagnole a engendré des réactions funestes dans la région.

A seulement un mois des élections législatives du 10 Novembre, des militants indépendantistes ont coupé les rues et se sont même infiltrés lundi dans l’aéroport en dépit de la présence des autorités qui tentaient vainement de les évacuer.

L’ancien Vice-Président régional Oriol Junqueras a été condamné d’une peine de 13 ans pour sédition et détournement de fonds publics.

Huit autres indépendantistes dont l’ancienne Présidente du Parlement Catalan, Carme Forcadell avec une peine de 11 ans et demi, les dirigeants des associations indépendantistes ANC et Omnium Cultural à savoir Jordi Sanchez et Jordi Cuixart avec une peine de 9 ans de prison chacun ainsi que cinq anciens responsables régionaux avec des peines entre 10 ans et demi et 12 ans.

 

Coup d’Etat ou simple volonté d’indépendance ?

 

Le parquet a par ailleurs désigné les événements de 2017 de “coup d’Etat”, toutefois les juges ont congédié l’hypothèse du parquet qui requiert 25 ans de prison pour les détenus.

De son côté, le Ministre des Affaires Étrangères n’a pas manqué d’accuser les dirigeants du mouvement séparatiste d’ignorer les catalans qui s’opposent à la sécession.

 

Référendum 2017 : 90% ont voté pour la sécession, encore faut-il que tous les Catalans aient voté

 

Pour rappel, lors du référendum organisé par l’ancien gouvernement territorial, seulement 2 millions de catalans ont voté le 1er Octobre 2017, mais 90% ont voté pour la sécession. Le Parlement Catalan a donc voté en faveur de la sécession en mars 2017 et Carles Puigdemont (actuellement en fuite à Bruxelles) a annoncé une « république catalane » sans aucune reconnaissance nationale, voire internationale. Le gouvernement provincial a cependant été renversé par celui de la Capitale en appliquant « l’article 155 » de la Constitution qui permettait à l’Etat central de récupérer son autorité dans la région.

 

Renforts politiques et policiers

 

Le gouvernement espagnol condamne la violence actuelle d’une frange du mouvement indépendantiste et appelle à de nouvelles discussions pour sortir du blocage.

Peu après minuit (heure locale), le président catalan Quim Torra a fait une sortie médiatique afin de condamner ces actes de violence, qu’il a jugé impardonnables. Il n'a pas manqué de qualifier ces personnes « d'un groupe d’infiltrés et de provocateurs » «  Nous ne pouvons pas permettre les incidents que nous voyons dans les rues… cela doit s’arrêter immédiatement », a-t-il enchaîné quelques heures après que le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez lui avait demandé de «condamner clairement et sans l’excuser le recours à la violence».

Par ailleurs, des renforts policiers vont être envoyés ce week-end en Catalogne, a-t-on appris auprès du ministère de l’Intérieur.

Par Matar Bensalmia

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale