Evolution du Covid-19 au Maroc

7532
confirmés
200
décès
4774
guérisons
Aîd Al Fitr célébré ce dimanche au Maroc Beauté : Ces rituels ancestraux 100% marocains que vous devez adopter Boxe: Mike Tyson prépare son combat contre Evander Holyfield France: le deuxième tour des municipales se tiendra le 28 juin 253.624 marocains affiliés à la sécurité sociale en Espagne à fin avril Facebook prépare ses employés au télétravail permanent 45% des comptes qui tweetent sur le covid-19 sont des robots (étude) Un groupe de 300 Marocains bloqués à Sebta rapatrié aujourd'hui Relance économique : Le CVE lance deux nouveaux produits de garantie “Verified”: la nouvelle initiative lancée par l'ONU pour lutter contre la désinformation

Carburant-concurrence... Les détails: Les pétroliers accusés de «concertation collective»

Carburant-concurrence... Les détails: Les pétroliers accusés de «concertation collective»
Source : leconomiste.com
21/10/2019 08:41

Le Conseil de la concurrence reproche au Groupement des pétroliers du Maroc (GPM) et à ses membres des «pratiques restrictives à la concurrence». «Leur président a fait au moins trois déclarations de presse annonçant publiquement la baisse des prix à la pompe», note le régulateur dans ses griefs. Elles ont été formulées entre mi-novembre 2016 et fin novembre 2018...

Les promesses de baisse des prix sont une infraction!
Echange d’informations commerciales sensibles
Un marché concentré et artificiellement transparent
parts_distributeusr_017.jpg

Afriquia, Vivo Energy (Shell) et Total Maroc figurent dans le top 5 des distributeurs de carburants. Ces compagnies détiennent 64% de part de marché, soutient la CDT

Le Conseil de la concurrence reproche au Groupement des pétroliers du Maroc (GPM) et à ses membres des «pratiques restrictives à la concurrence». «Leur président a fait au moins trois déclarations de presse annonçant publiquement la baisse des prix à la pompe», note le régulateur dans ses griefs. Elles ont été formulées entre mi-novembre 2016 et fin novembre 2018.

La plus grande baisse annoncée est de 0,60 DH/litre du gasoil et du super. Ces sorties médiatiques visent à «expliquer les tendances des cours et annoncer les baisses des prix applicables dans les quinze jours», déclarait la présidence du GPM durant son audition du 18 janvier 2019. 

Détail très important: ces déclarations interviennent après la libéralisation du secteur en décembre 2015. Après cette date, il n’était plus question de prix réglementés par l’Etat. Le gouvernement a une autre lecture des faits: «Les prix des carburants liquides ont connu des augmentations qui ne se justifient ni par la conjoncture internationale, ni nationale»...

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale